NOUVELLES

La CAQ note des pratiques inhabituelles au Fonds de solidarité FTQ

31/10/2013 04:19 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

QUÉBEC - Le député de la Coalition avenir Québec (CAQ) Christian Dubé a constaté jeudi que le président de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), Michel Arsenault, a joué un rôle inhabituel dans le processus de financement d'un projet exposé cette semaine à la Commission Charbonneau.

M. Dubé a déclaré à la presse parlementaire que Michel Arsenault avait accompli des tâches qui ne sont normalement pas celles du président du conseil d'administration dans la plupart des organisations.

«Bien, je vous dirais que ce n’est pas les meilleures pratiques, c’est sûr, si vous regardez habituellement, a-t-il dit. (...) Un président de conseil, c’est là pour regarder le travail de son équipe de direction, il ne doit jamais s’immiscer dans les travaux directs de l’entreprise.»

La Commission Charbonneau a entendu cette semaine des écoutes électroniques qui ont permis de découvrir que M. Arsenault a pris une part active, à titre de président du conseil du Fonds de solidarité de la FTQ, au projet de montage financier d'une entreprise, Carboneutre, qui était contrôlée par la mafia.

À titre de président de la FTQ, M. Arsenault est aussi président du conseil du fonds de travailleurs, créé par le syndicat en 1983.

À l'occasion d'un point de presse qui a suivi le dépôt d'un projet de loi sur les régimes de retraite, M. Dubé a affirmé que les députés pourront aborder la question des responsabilités du président du conseil du fonds la semaine prochaine, en commission parlementaire.

La CAQ, qui a réclamé ces audiences, souhaite ainsi faire la lumière sur les modifications apportées à la gestion du fonds à la suite des allégations entendues devant la Commission Charbonneau.

Aux côtés de son député, le chef de la CAQ, François Legault, a affirmé que la commission parlementaire permettra notamment d'en savoir plus sur la gouvernance du fonds.

«Ce qu’on veut, c’est de se faire rassurer, de se faire expliquer comment on s’assure que les décisions concernant les dossiers qui sont déposés au Fonds de solidarité ne sont pas influencés par les représentants de la FTQ», a-t-il dit.

M. Dubé a exprimé le souhait que M. Arsenault soit accompagné la semaine prochaine par le président et chef de la direction du fonds, Yvon Bolduc.

«Et j’espère que M. Bolduc, comme M. Legault vient de le dire, sera présent aussi pour donner sa version des faits de ce mur de Chine qui est supposé être entre le président du conseil», a-t-il dit.

PLUS:pc