BIEN-ÊTRE

Halloween: pourquoi nous avons peur de certains sons

31/10/2013 08:43 EDT | Actualisé 31/10/2013 08:45 EDT

Juste à temps pour Halloween, la chaîne YouTube It's Okay To Be Smart publie une vidéo - visible ci-dessus - sur la nature des sons qui nous font le plus peur. Pourquoi sursautons-nous devant certains films d'horreur? Explications.

Certains sons nous paraissent plus effrayants que d'autres pour plusieurs raisons explique l'auteur de la vidéo, Joe Hanson. D'abord parce que notre système auditif est mécanique et envoie un message à notre cerveau beaucoup plus rapidement que les organes de perception.

Les données sonores traitées avant les données visuelles expliquent en partie les sursauts que nous avons lorsqu'un bruit nous surprend. Une manière d'amoindrir la peur ressentie devant un Paranormal Activity? Se boucher les oreilles.

Animalité

La peur qui nous envahit quand on entend le T-Rex de Jurassic Park est en partie la conséquence de l'évolution de nos récepteurs. Le cerveau s'est habitué à craindre de certaines fréquences.

Ces sons, appelés "nonlinear sounds", nous évoquent la peur de manière innée. Il s'agit de fréquences qui sont notamment présentes dans le cri de certains animaux, comme la marmotte qui a largement été étudiée ou les pleurs des bébés.

Dans le film de Steven Spielberg, les rugissements du dinosaure sont composés des barrissements d'un éléphanteau et de bruits de crocodiles. Frissons garantis. Dans Les Oiseaux de Hitchcock, Oskar Sala qui a contribué à la bande originale du film, a transformé les sons des oiseaux en "nonlinear sounds", utilisant au passage un instrument particulier; le trautonium.

Oskar Sala qui joue du trautonium:

oskar sala trautonium

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.

INOLTRE SU HUFFPOST

Cinq films d'horreur à regarder pour Halloween
Halloween 2013 : les people sont aussi de la partie