NOUVELLES

Freiner l'exode des familles : les promesses des candidats

31/10/2013 06:05 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

L'exode des familles vers la banlieue est une tendance que les candidats à la mairie de Montréal pensent pouvoir renverser. Les quatre prétendants au poste de maire promettent plus d'espaces verts et des programmes d'accès à la propriété plus généreux.

Un texte de Vincent Maisonneuve

Actuellement, la ville subventionne en partie l'achat d'une maison neuve. Denis Coderre s'engage à rendre ce genre de subventions accessibles aux familles qui souhaitent acheter une résidence existante.

Marcel Côté estime que Montréal ne doit pas « être une ville de condos ». Il affirme avoir trouvé la façon de convaincre les promoteurs de construire 2000 nouveaux logements avec au moins trois chambres à coucher. Marcel Côté souhaite aussi que la ville agisse pour améliorer l'état des écoles de quartier.

Mélanie Joly et Richard Bergeron ont des objectifs ambitieux. La première promet de retenir 30 000 familles à Montréal. De son côté, le chef de Projet Montréal pense être en mesure de convaincre au moins 20 000 familles à rester dans la métropole.

Mélanie Joly et Richard Bergeron veulent utiliser les terrains disponibles pour développer de nouveaux quartiers accessibles en transport en commun et attrayants pour la vie familiale.

Les deux candidats offriraient les terrains moins chers aux promoteurs si ces derniers s'engagent, en retour, à réduire le prix des logements destinés aux ménages qui ont des enfants.

Les programmes des quatre principaux partis montréalais

PLUS:rc