NOUVELLES

Des Kényanes réclament justice pour une jeune victime de viol

31/10/2013 02:41 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

NAIROBI, Kenya - Des centaines de Kényanes ont manifesté, jeudi, après le viol collectif d'une adolescente, dont les agresseurs allégués ont seulement été condamnés à tondre la pelouse d'un poste de police.

Environ 300 femmes et quelques hommes ont marché dans les rues de la capitale, Nairobi, pour dénoncer le viol de la jeune fille, identifiée sous le prénom de Liz.

Le groupe militant en ligne Avaaz affirme que Liz a été violée par plusieurs hommes en juin et qu'elle est maintenant confinée à un fauteuil roulant. Selon le groupe, la police a arrêté les agresseurs présumés, mais leur a seulement ordonné de tondre la pelouse du poste de police en guise de punition.

Plus de 1,3 million de personnes ont signé la pétition d'Avaaz réclamant des poursuites judiciaires contre les présumés violeurs et une enquête sur les policiers qui ont libéré les suspects.

Un manifestant, Fanis Lisegali, a souligné que Liz souffrait maintenant de problèmes de santé, dont une fistule. M. Lisegali veut s'assurer que le gouvernement rende justice à la victime dans cette affaire.

PLUS:pc