DIVERTISSEMENT

Tahar Rahim, Anouk Aimée, Emmanuelle Devos... les frenchies débarquent à Cinemania (PHOTOS)

31/10/2013 11:12 EDT | Actualisé 31/10/2013 11:15 EDT
Courtoisie

Si la tendance se maintient, une flopée de vedettes françaises devraient venir visiter la Métropole durant la 19e édition de Cinemania qui se tiendra du 7 au 17 novembre prochain. Les membres de la programmation ont dévoilé hier le contenu du festival qui d’ores et déjà s’annonce fort alléchant. Ainsi, les Montréalais pourront venir découvrir une sélection d’œuvres éclectiques avec près de 49 films, dont 33 primeurs nord-américaines.

En ouverture, Le Passé du cinéaste iranien Asghar Farhadi (Une séparation) qui signe avec ce très bon film, sa première œuvre française. En sélection officielle au dernier Festival de Cannes, le long métrage était d’ailleurs reparti avec un prix bien mérité, celui de l’interprétation féminine pour Bérénice Béjo (The Artist). Le festival se terminera par Grand Central de Rebecca Zlotowski qui a également fait sensation sur la Croisette dans la section Un certain regard.

De Cannes toujours, Cinemania nous propose Jeune et jolie, le plus récent film de François Ozon, Grigris de Mahamat-Saleh Haroun, Michael Kohlhaas de Arnaud des Pallières, Suzanne de Katell Quillévéré et Un Château en Italie de Valeria Bruni-Tedeschi.

Visiblement prolifique, Tahar Rahim additionne les productions depuis sa remarquable prestation dans Un prophète de Jacques Audiard. Hormis les deux films en ouverture et clôture, on pourra aussi le voir dans Gibraltar de Julien Leclercq. L’acteur sera d’ailleurs présent à Montréal. Et il ne sera pas le seul, puisqu’il sera suivi de la comédienne Emmanuelle Devos et du réalisateur Martin Provost pour le long métrage Violette.

De plus, Cinemania se paye cette année la présence d’une personnalité de marque. À titre d’invitée d’honneur, l'actrice française Anouk Aimée sera de passage au festival pour une classe de maître. De son côté, la Cinémathèque québécoise proposera une rétrospective de ses films les plus marquants comme Lola de Jacques Demy ou La Dolce Vita de Federico Fellini.

Un programme spécial intitulé «l’indomptable Vincent Macaigne». Metteur en scène, réalisateur et acteur français, ce touche-à-tout est à l’affiche de deux longs métrages présentés durant le festival : Tonnerre de Guillaume Brac et 2 automnes 3 hivers de Sébastien Betbeder.

Et pour finir, «Les Talents Cannes», le choix de 7 courts métrages projetés à la Cinémathèque révélant le travail de la relève.

Pour plus de détails, cliquez ici.

EN IMAGES:

Quelques films présentés à Cinemania 2013

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.