NOUVELLES

Un prédateur sexuel soupçonné de 6 attaques recherché en Colombie-Britannique

30/10/2013 04:30 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST

VANCOUVER - Une centaine de personnes ont participé mercredi soir, à Vancouver, à une manifestation pour dénoncer les multiples agression sexuelles qui ont été commises séparément sur le campus de Vancouver de l'Université de la Colombie-Britannique depuis le printemps dernier.

Les participants ont voulu affirmer avec vigueur qu'il était temps que ces agressions cessent et qu'un coupable soit arrêté. Entre-temps, les autorités de l'Université de la Colombie-Britannique ont resserré les mesures de sécurité sur le campus.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) précise qu'une agression a vraisemblablement été commise dans les mois d'avril, de mai et de septembre, alors que trois autres auraient été perpétrées depuis le début d'octobre.

Chacune des femmes agressées a été attaquée dehors, en marchant sur le campus tard le soir ou tôt le matin.

L'une des agressions, celle du 19 octobre dernier, a été particulièrement brutale: la police signale que la victime a été frappée à coups de poing.

Le suspect, de race blanche, a le teint et les cheveux foncés, mesure environ 1m83, est mince et est âgé entre la mi-vingtaine et la mi-trentaine.

PLUS:pc