NOUVELLES

Royaume-Uni: trois journalistes du News of the World ont plaidé coupable

30/10/2013 01:55 EDT | Actualisé 30/12/2013 05:12 EST

LONDRES - Trois anciens journalistes du défunt tabloïd britannique News of the World ont déjà plaidé coupable à des accusations de piratage téléphonique, a révélé mercredi un procureur.

Andrew Edis a indiqué que le chef de pupitre Greg Miskiw, le reporter en chef Neville Thurlbeck et le reporter James Weatherup avaient tous enregistré des plaidoyers de culpabilité avant l'ouverture, cette semaine, du procès des éditeurs Rebecca Brooks et Andy Coulson, qui sont accusés en compagnie du mari de Mme Brooks, Charles, et de plusieurs autres personnes.

Le détective privé Glenn Mulcaire, qui a déjà été reconnu coupable de crimes similaires en 2007, a lui aussi plaidé coupable dans cette affaire.

Mme Brooks et M. Coulson nient les crimes qui leur sont reprochés. Me Edis affirme qu'ils étaient nécessairement au courant, puisqu'ils contrôlaient les cordons de la bourse du journal et qu'ils ont entériné des paiements illicites.

Mme Brooks et M. Coulson sont aussi accusés de complot pour intercepter des communications — entre d'autres mots, de piratage téléphonique — et de complot pour inconduite au service du public, qui fait référence aux responsables qui ont été soudoyés.

Deux autres anciens éditeurs du News of the World, Stuart Kuttner et Ian Edmondson, sont également accusés de piratage téléphonique pour des gestes qui auraient été commis entre 2000 et 2006.

Le scandale de l'écoute électronique a éclaté en 2006, quand on a appris que les conversations de membres de la famille royale avaient été épiées. Il a refait surface en 2011, quand il a été révélé que le News of the World avait piraté le téléphone cellulaire de Milly Dowler, une adolescente de 13 ans qui a été assassinée.

Le procès ne doit pas se terminer avant l'an prochain.

PLUS:pc