NOUVELLES

Des milliers de Congolais fuient en Ouganda pour échapper aux combats

30/10/2013 07:53 EDT | Actualisé 30/12/2013 05:12 EST

KAMPALA, Ouganda - Plus de 10 000 Congolais ont traversé la frontière vers l'Ouganda pour échapper à la reprise des combats entre l'armée congolaise et les rebelles du groupe M23.

Bertrand Bisimwa, le leader de la faction civile du M23, aurait notamment pris la direction de la capitale ougandaise, Kampala, à la demande d'un médiateur qui tente de mettre fin à cette rébellion qui dure depuis 18 mois.

L'Ouganda tente, sans succès, de négocier la fin des hostilités entre M23 et le gouvernement congolais depuis décembre. Les négociations ont de nouveau été suspendues plus tôt ce mois-ci, et les combats ont repris presque immédiatement.

Un porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a indiqué mercredi que la dernière place forte encore occupée par M23, Bunagana, a été reprise par l'armée.

M. Mende a aussi demandé à l'Ouganda de livrer M. Bisimwa aux autorités congolaises.

Une porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) en Ouganda, Lucy Beck, a déclaré mercredi que la plupart des réfugiés sont des femmes et des enfants, dont certains ont porté leur bétail et leurs biens précieux à travers la frontière.

PLUS:pc