NOUVELLES

Des citoyens dénoncent le bruit du CN dans Pointe-Saint-Charles

30/10/2013 01:55 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST

Des citoyens de Pointe-Saint-Charles, dans le sud-ouest de Montréal, dénoncent le bruit occasionné par les activités ferroviaires du Canadien National.

La clinique communautaire du quartier a dévoilé mercredi une étude sur le niveau de bruit, ainsi qu'un avis de la santé publique qui révèle des niveaux de bruit trop élevés dans le secteur.

Entre 2009 et 2012, le comité « nous et les trains » a récolté 209 témoignages de résidents du quartier qui disent avoir des problèmes de santé à cause du bruit généré par les trains : sommeil perturbé, fatigue, problèmes de concentration.

On a mesuré des niveaux de bruit de plus de 55 décibels dans les environs de la gare de triage, ce qui est considéré comme trop élevé par la direction de la santé publique.

Le comité « nous et les trains » a eu quelques échanges avec le CN, mais rien de concret pour améliorer la situation, déplore Jocelyne Bernier, qui est membre de ce comité de citoyens.

« La situation se dégrade, les trains sont de plus en plus longs, donc de plus en plus bruyants. Le triage, de la gare de triage, déborde jusqu'au centre du quartier donc les inconvénients, la qualité de vie des citoyens c'est de plus en plus difficile à vivre », explique Mme Bernier.

Le maire de l'arrondissement, Benoît Dorais, qualifie quant à lui l'attitude du CN dans ce dossier d'irresponsable.

Le transport ferroviaire étant de responsabilité fédérale, les citoyens pensent maintenant porter leur cause devant l'office national des transports.

Un reportage de Marc Verreault

PLUS:rc