NOUVELLES

Une actrice et activiste iranienne a été condamnée à 18 mois de prison

29/10/2013 06:11 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST

TÉHÉRAN, Iran - Un journal de Téhéran affirme qu'une actrice iranienne connue pour son activisme politique en faveur des réformistes du pays a été condamnée à la prison sur des accusations reliées à la sécurité.

Le quotidien pro-réformiste Shargh a cité mardi la mère le l'actrice de 24 ans pour affirmer qu'elle avait écopé de 18 mois de prison.

Pegah Ahangarani a été détenue deux fois dans le passé et a été libérée sans inculpation.

La première fois, c'était au cours de manifestations de l'opposition au cours de la réélection en 2009 de l'ancien président Mahmoud Ahmadinejad, et la deuxième fois a eu lieu en 2011. On lui a depuis interdit de voyager à l'étranger.

La jeune femme a soutenu le nouveau président modéré Hassan Rouhani qui a professé des vues plus tolérantes sur les questions sociales et culturelles.

On ne sait pas qui a déposé la plainte contre Mme Ahangarani mais elle peut faire appel de la décision.

La mère de Mme Ahangarani affirme que sa fille est accusée d'avoir porté atteinte à la sécurité nationale et d'avoir entretenu des liens avec les médias étrangers.

La jeune femme a joué dans une vingtaine de films. Sa plus récente production, «Darband», est actuellement projetée au Festival du film de Chicago.

PLUS:pc