NOUVELLES

Les baisses des décès par traumatisme crânien liées à celles des dons d'organes (ÉTUDE)

29/10/2013 05:11 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST
Shutterstock
bike helmet

MONTRÉAL - Des meilleurs résultats dans le traitement des traumatismes crâniens, comme la prévention des risques, entraîne une relative stagnation des dons d'organes, selon une étude publiée par le journal de l'Association Médicale Canadienne.

Quatre chercheurs de l'université de Calgary, dans l'ouest du Canada, ont étudié 2 788 adultes victimes d'un traumatisme crânien et admis dans un des hôpitaux du sud de la province d'Alberta au cours des 10 dernières années. Selon leurs observations, le nombre de patients déclarés en "mort clinique" est passé de 8,1% à 4% entre 2002 et 2012.

Cette baisse s'explique, selon l'étude, par le moins grand nombre de morts ou de blessés dans les accidents de la route, également par le port plus répandu du casque dans la pratique du ski ou du vélo et grâce aux progrès dans le traitement des traumatismes crâniens.

"Ces recherches peuvent refléter positivement les avancées dans la prévention et le traitement du traumatisme crânien", ont écrit les chercheurs en rappelant que "le don d'organes après une mort neurologique représentait la principale source d'organes pour les transplantations".

"Dès lors ces mêmes recherches peuvent expliquer la relative stagnation du taux de don d'organes dans certaines régions du Canada, ce qui a des conséquences significatives pour la prise en charge de patients au dernier stade pour la transplantation", ont-ils conclu.

Des exercices pour le cerveau

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.