NOUVELLES

Réduction de services : la CSN interpelle le Massif

29/10/2013 05:23 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) s'interroge sur les conséquences pour les employés de la restructuration du Massif, dans Charlevoix.

Le Massif procède à une réduction des services au centre de ski de Petite-Rivière-Saint-François.

Les mesures touchent l'enneigement, le remonte-pente Maillard express et le chalet de la base, qui sera fermé pour trois ans.

Le syndicat ne connaît toujours pas les impacts pour les travailleurs, souligne Anne Gingras, présidente du Conseil central de la CSN Québec-Chaudière-Appalaches.

« Ce que les dirigeants du syndicat souhaitent, c'est d'avoir des réponses à leurs questions. On nous dit qu'il va y avoir des coupures, mais les coupures touchent qui? Vont s'appliquer quand et vont être à quel niveau ? », demande Mme Gingras.

La semaine dernière, la première ministre Pauline Marois est elle-même intervenue pour demander des explications aux dirigeants du Massif.

Elle leur a demandé de mieux clarifier la situation auprès de la population de Petite-Rivière-Saint-François.

Le Massif s'est dit surpris mardi par cette sortie de la CSN. La direction dit tenir des rencontres hebdomadaires avec le syndicat pour les informer de la situation. Tous les gestionnaires avaient également été convoqués à une réunion mardi et les syndiqués le seront prochainement.

La direction dit tenter de replacer les employés touchés à l'intérieur de l'entreprise, dans un autre service.

Le propriétaire du centre de ski Le Massif, Daniel Gauthier, a également rencontré le maire Gérald Maltais, vendredi dernier. Une autre rencontre devrait avoir lieu à la fin de la semaine.

PLUS:rc