NOUVELLES

Projets d'oléoducs: Alward et Wall demandent aux provinces de ne pas s'objecter

29/10/2013 03:16 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST

OTTAWA - Les premiers ministres du Nouveau-Brunswick et de la Saskatchewan unissent leur voix pour presser les autres provinces canadiennes de ne pas s'opposer aux projets d'expansion d'oléoducs, tels le Projet Énergie Est de TransCanada.

David Alward et Brad Wall étaient de passage à Ottawa, mardi, où ils ont soutenu que tous les Canadiens profiteraient des retombés de ces projets, qui permettraient de transporter le brut canadien vers les ports océaniques afin de l'exporter à l'étranger.

Ils ont exhorté le Québec et l'Ontario, entre autres, à ne pas s'interposer dans des projets de transport du pétrole lourd vers les terminaux pétroliers du pays.

Selon le premier ministre du Nouveau-Brunswick, tous les Canadiens seront perdants si des provinces décident d'agir dans leurs seuls intérêts particuliers.

MM. Alward et Wall ont lancé cet appel lors d'un événement organisé par la Chambre de commerce du Canada, à Ottawa.

Le premier ministre Wall a réitéré son appui aux projets d'oléoducs proposés — qu'ils prévoient ou non le transport d'hydrocarbures de la Saskatchewan —, car de tels projets permettront au Canada, selon lui, d'obtenir sur les marchés internationaux un meilleur prix de vente pour son pétrole, actuellement vendu à rabais.

Cela permettra ainsi au Canada de renflouer ses caisses et profitera à l'industrie nationale de façon générale, a-t-il poursuivi.

Selon M. Wall, un pays producteur d'énergie comme le Canada devrait faire tout ce qu'il peut afin de trouver des débouchés outre-mer pour ses hydrocarbures, et s'assurer que cette industrie «profitera non seulement à l'économie actuelle mais aussi à celle de demain».

PLUS:pc