«Letters of note»: la lettre de Gandhi à Hitler ou l'adieu de Virginia Woolf, ces lettres qui ont marqué l'Histoire (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
LETTERS OF NOTE
«Letters of note»: les lettres de Gandhi à  Hitler, l'adieu de Virginia Woolf, les fans d'Elvis | Courtesy of Miranda Davies/AnotherMag

«Cher ami». Ainsi commence, de la façon la plus classique, la lettre que Gandhi a écrite à Adolf Hitler le 23 juillet 1939. Quelques lignes pour s'opposer à la guerre, qui pourrait «réduire l'humanité à l'état sauvage». Un conflit que seul le Furher avait le pouvoir d'éviter, comme le dit le Mahatma dans sa lettre. Mais les mots du chantre de la non-violence ne parvinrent jamais à leur destinataire, à cause d'une intervention du gouvernement britannique. Et un peu plus d'un mois plus tard, le monde assistait avec horreur à l'invasion allemande de la Pologne, qui devait entamer la Seconde Guerre mondiale.

letters of note

Peut-être qu'il n'en aurait pas été ainsi si la pensée de l'instigateur du mouvement indépendantiste indien avait pu atteindre le leader nazi. Peut-être que la situation n'aurait pas changé. Ou peut-être que si.

Quoi qu'il en soit, ces mots, écrits noir sur blanc, sont aujourd'hui un trésor inestimable, inscrit dans l'histoire. À l'époque du digital, de la volatilité de pensées limitées à 140 caractères, à un tweet ou à un post sur Facebook, on ne peut qu'être touché par l'obstination d'un homme qui a décidé d'entreprendre un voyage à la découverte des correspondances anciennes.

Des lettres. Écrites à la main ou à la machine. Des notes, des télégrammes. Cent autres documents sont recensés dans le livre «Letters of Note», tiré du blogue du même nom créé par Shaun Usher qui, il y a presque 4 ans, a entamé ses recherches de lettres de personnes connues ou non. Des lettres qui racontent des histoires. Qui éveillent la curiosité sur des personnages qui ont marqué une époque. Qui révèlent la nature de décisions, faits, événements ou de simples particularités inhérentes à une époque.

Le texte continue après le diaporama

Letters of Note, les lettres retrouvées par Shaun Usher
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

«Tu m'as donné le plus grand bonheur possible. Tu as été tout ce qu'on peut attendre de quelqu'un. Je ne crois pas que deux personnes auraient pu être plus heureuses jusqu'à cette terrible maladie qui m'a frappée. Je n'arrive plus à me battre. je sais que je te gâche la vie, que sans moi tu pourrais travailler. Et tu sais que je le sais. Je n'arrive plus non plus à écrire correctement. Je n'arrive plus à lire. Ce que je veux te dire c'est que je te dois tout mon bonheur. Tu as été patient avec moi et incroyablement bon. Si quelqu'un avait pu me sauver, ça aurait été toi. Je suis dépourvue de tout, mais pas de la certitude de ta bonté. Je ne peux pas continuer à ruiner ta vie. Je ne crois pas que deux personnes pourraient être plus heureuses que nous l'avons été, toit et moi», a écrit Virginia Wolf à son mari Leonard dans la lettre qu'elle a déposée sur le rebord de la cheminée de leur maison avant de s'ôter la vie le soir du 28 mars 1941. Un adieu déchirant.

Ou encore la lettre que des admirateurs d'Elvis Presley ont envoyée à la Maison-Blanche, adressée au président Eisenhower, quand le 24 mars 1958, «lundi noir», est diffusée la nouvelle que le King était appelé au service militaire. «Cher président Eisenhower,
mes amies et moi vous écrivons du Montana. Nous pensons qu'envoyer Elvis Presley à l'armée est déjà une très mauvaise idée, mais si vous coupez ses pâtes, nous allons mourir!»

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Sur le web

Letters of Note: le lettere di Gandhi ad Adolf Hitler, l'addio di Virginia ...

Letters Of Note: Her majesty's scone recipe for American President ...