NOUVELLES

Des soldats blessés remerciés n'auront pas droit à leurs prestations de retraite

29/10/2013 05:52 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST

OTTAWA - Des soldats gravement blessés qui auraient voulu rester dans les rangs de l'armée se sont fait montrer la porte avant de pouvoir toucher leurs prestations de retraite et ce, malgré l'assurance contraire du gouvernement conservateur.

Un ancien soldat réserviste du génie, le caporal David Hawkins, de London, a été remercié de ses services vendredi dernier pour des raisons médicales. Il avait demandé pendant des mois de pouvoir rester au sein de l'armée, le temps qu'il franchisse le cap des dix ans de service.

Il n'aurait fallu qu'un peu moins d'un an à l'ex-caporal pour être admissible au régime de retraite indexé. M. Hawkins a toutefois été remercié en raison de son trouble de stress post-traumatique, qui le rendait inapte à être déployé dans une mission outre-mer.

Parmi ceux qui se sont aussi fait montrer la porte figure le caporal Glen Kirkland, qui avait demandé de rester dans l'armée jusqu'en juin. L'ancien ministre de la Défense Peter MacKay l'avait alors autorisé à y demeurer jusqu'en septembre 2015. Il avait aussi assuré que les membres de l'armée ne seraient pas remerciés tant et aussi longtemps qu'ils n'étaient pas prêts à quitter l'armée.

L'offre ne s'appliquait toutefois qu'au caporal Kirkland, qui souffre lui aussi du trouble de stress post-traumatique. Ce dernier a récemment déclaré qu'il préférait quitter que recevoir un tel traitement de faveur. Il a soutenu avoir rejoint l'armée pour faire partie de cette «équipe et famille» et que la proposition du ministère de la Défense allait à l'encontre de ses valeurs.

David Hawkins et Glen Kirkland ne peuvent être déployés pour une mission à tout moment, ce qui est exigé par les Forces armées canadiennes. Ils faisaient aussi tous deux partie d'un programme exigeant dix ans de service pour toucher les prestations de retraite prévues. Dans le cas contraire, leurs contributions sont remboursées.

Une porte-parole du nouveau ministre de la Défense, Rob Nicholson, a indiqué que le dossier de M. Hawkins était évalué.

«Nous remercions le caporal Hawkins pour son service et son sacrifice pour le Canada. Nous sommes au courant de cette affaire et nous enquêtons», a écrit Julie Di Mambro dans un courriel.

PLUS:pc