NOUVELLES

De nouvelles violences font des dizaines de blessés au Bangladesh

29/10/2013 09:22 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST

DACCA, Bangladesh - Des dizaines de personnes ont été blessées quand de nouvelles violences ont éclaté à travers le Bangladesh mardi, la dernière journée d'une grève générale de trois jours organisée par l'opposition pour obtenir la démission de la première ministre.

La Fédération des Chambres de commerce du Bangladesh s'est inquiétée de cette plus récente crise, qui a fait au moins 15 morts depuis la fin de semaine. L'organisation a demandé au gouvernement et à l'opposition d'en arriver à une solution négociée.

Des bombes artisanales ont explosé en divers endroits mardi, blessant notamment un policier dans la capitale, Dacca.

Des dizaines d'autres personnes ont été blessées depuis dimanche, quand la rivalité qui oppose la première ministre Sheikh Hassina et l'opposante Khalida Zia depuis des décennies a refait surface avec l'organisation d'une grève qui a paralysé des commerces, bloqué des routes et provoqué des affrontements entre militants de l'opposition, partisans du pouvoir et policiers.

Mme Hassina a appelé Mme Zia samedi pour lui demander d'annuler la grève générale. La conversation entre les deux dirigeantes, possiblement la première en près de 10 ans, témoigne de la gravité de la crise.

Mme Zia a refusé de se plier aux demandes de la première ministre.

Mme Zia cherche à obtenir la démission de Mme Hassina, ce qui ouvrirait la porte à la création d'un gouvernement intérimaire qui superviserait la tenue d'élections d'ici la fin de l'an prochain.

PLUS:pc