NOUVELLES

Conduite en état d'ébriété : au moins deux ans de prison pour Paul Poisson

29/10/2013 02:54 EDT | Actualisé 28/12/2013 05:12 EST

L'homme d'affaires Paul Poisson pourrait passer au moins deux ans derrière les barreaux pour avoir tué un automobiliste alors qu'il était en état d'ébriété. La Couronne et la défense ont fait leurs recommandations sur la peine, mardi.

La Couronne réclame une interdiction de conduire de cinq ans, en plus de quatre ans et demi de prison, tandis que l'avocat de la défense croit qu'une peine de deux ans serait suffisante.

Paul Poisson dirigeait le Groupe Vertdure lorsqu'il a été impliqué dans un accident mortel, à Saint-Tites-des-Cap, en mars 2011.

Il était 7 h du matin quand son camion a dévié de sa route pour aller heurter de plein fouet le véhicule de Sébastien Guay, 38 ans, qui est mort sur le coup.

Trois heures après l'accident, une prise de sang a révélé que le taux d'alcoolémie de Poisson atteignait près de deux fois la limite permise.

Il a expliqué que la veille du drame, il avait fêté toute la journée et une bonne partie de la nuit avec des amis. Après s'être rendu dans deux bars de danseuses, il a finalement décidé de regagner sa résidence secondaire de L'Isle-aux-Coudres, se croyant en état de conduire. Paul Poisson, qui affirme être contre les drogues, estime que son jugement était affecté par l'alcool et la drogue lors des événements. Il a raconté au tribunal qu'une danseuse lui avait mis une pilule dans la bouche.

Mardi à la Cour, Paul Poisson s'est dit désolé. Il aurait préféré mourir dans l'accident, a-t-il dit.

Le juge Alain Morand rendra sa décision le 10 janvier.

PLUS:rc