NOUVELLES

Un candidat de Longueuil est victime d'usurpation d'identité

29/10/2013 12:07 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST
Action Longueuil

Ça joue dur dans la campagne électorale à Longueuil. Le conseiller municipal sortant d'Action Longueuil, Roger Roy, vient d'être victime d'un mauvais coup. Un faux communiqué de presse, signé par un faux Roger Roy, avise le public du retrait de sa candidature dans le district Laflèche de l'arrondissement de Saint-Hubert, pour raison de santé.

La lettre, remplie de fautes d'orthographe, indique : « J'ai avisé la présidente d'élection que je retire ma candidature, suite que mon médecin m'a annoncé une grave maladie, a 78 ans maintenant, je vais me consacré à vivre avec mon épouse et mais 2 filles. J'ai aimé servir les citoyens ». Roger Roy n'a pas 79 ans, mais 68 ans, et il n'a pas d'enfant.

« Ça sent la panique », a réagi Roger Roy, tout en confirmant qu'il demeure dans la course. « Je suis en forme, j'ai frappé à plus de 7000 portes dans cette campagne ». Il affirme que ce n'est pas le premier coup bas du genre depuis le début de la campagne. Au mois de septembre, sa femme a reçu des appels téléphoniques anonymes pour l'aviser que son mari était très malade, ce qu'il réfute. Roger Roy est conseiller municipal depuis 1984.

Roger Roy accuse son unique adversaire, l'indépendant Jacques Lemire, d'être à l'origine de ce coup monté. « Plusieurs électeurs m'avisent que mon adversaire Lemire colporte le même genre de faussetés sur moi ».

Jacques Lemire nie être à l'origine de ce faux communiqué de presse. Il suggère que le parti Action Longueuil lui-même pourrait avoir produit cette lettre « pour s'attirer la sympathie des électeurs ».

Avec les informations de Thomas Gerbet et Philippe Marcoux

Qui se présente? Qui ne se présente pas?

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.