NOUVELLES

Autre obstacle pour la tentative d'acquisition de Saputo en Australie

29/10/2013 10:07 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - L'offre de Saputo (TSX:SAP) afin d'acquérir le producteur australien Warrnambool Cheese and Butter pourrait être bloquée par des entreprises déjà implantées dans ce pays, estime une analyste.

Le deuxième plus important producteur laitier australien, Lion, vient de prendre une participation de 10 pour cent dans Warrnambool, ce qui pourrait menacer les efforts de la société montréalaise, estime Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux.

Lion, qui est détenue par le conglomérat japonais Kirin, produit 24 pour cent du lait en Australie et collabore avec Warrnambool afin de produire son fromage de marque Coon and Cracker Barrel.

«Lion estime qu'il s'agit d'une consolidation de sa relation (avec Warrnambool)», écrit Mme Nattel dans une note publiée mardi.

L'analyste affirme que trois importants producteurs laitiers australiens détiennent maintenant 45 pour cent de Warrnambool.

Mme Natel estime que l'offre de Saputo pour Warrnambool, à 8 $ AU l'action, a peu de chances de se concrétiser et ajoute même qu'une acquisition semble peu probable, peu importe le prix qui sera offert.

«Cela suggère que les producteurs locaux ne veulent pas voir un nouveau concurrent sur le marché», écrit l'analyste de RBC Marchés des capitaux.

Lion devient ainsi le troisième plus important actionnaire de Warrnambool, après Bega Cheese et la coopérative Murray Goulburn, qui ont également déposé des offres pour tenter d'acquérir le quatrième producteur laitier australien en importance.

Selon Mme Nattel, un autre important producteur laitier australien, Fonterra, qui détient 18 pour cent des parts de marché, n'a pas encore manifesté d'intérêt dans ce dossier, même si l'entreprise suit la situation de près.

Plus de la moitié des actionnaires de Warrnambool doivent se prononcer en faveur de l'offre déposée par Saputo pour que la transaction puisse aller de l'avant.

La semaine dernière, la société montréalaise avait bonifié son offre d'un dollar, à 8 $ AU l'action, entièrement au comptant. Cela équivaut à 444 millions $ AU, ou environ 523 millions $ CAN, incluant la prise en charge de 79 millions $ CAN de dettes.

Cette nouvelle offre représentait une prime de sept pour cent par rapport à celle de Murray Goulburn de 7,50 $ AU, et de 20 pour cent comparativement à celle du groupe australien Bega Cheese.

De son côté, le conseil d'administration de Warrnambool avait réaffirmé à l'unanimité sa recommandation aux actionnaires d'accepter l'offre de Saputo en l'absence d'une proposition supérieure.

Murray Goulburn, qui détient 31 pour cent des parts de marché en Australie, devra obtenir l'aval du bureau de la concurrence local afin d'être en mesure d'acquérir Warrnambool, qui possède 10 pour cent des parts de marché.

Saputo a des visées expansionnistes en Océanie depuis plusieurs années. La société montréalaise désire profiter de la hausse de la demande envers les produits laitiers.

L'Australie est le troisième plus grand exportateur de produits laitiers avec 10 pour cent des parts de marché à l'échelle mondiale, derrière l'Union européenne et la Nouvelle-Zélande.

À la Bourse de Toronto mardi, le titre de Saputo a perdu 7 cents à 51,69 $. De son côté, le titre de Warrnambool a gagné 44 cents AU, soit 5,3 pour cent, pour terminer à 8,80 $ AU, sur la Bourse australienne.

PLUS:pc