NOUVELLES

Ariane Moffatt en quatre temps pour clore une année des plus fructueuses

29/10/2013 10:00 EDT | Actualisé 29/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Afin de saluer les multiples accomplissements d'Ariane Moffatt pendant l'année 2013, ARTV présente, ce samedi, quatre émissions où l'on retrouve l'auteure-compositrice-interprète sous différents éclairages qui nous la montrent en… 4D.

D'abord à 21h, à l'«ARTVstudio», la rencontre avec l'artiste a eu lieu lors du lancement de son livre-photos «i(ma)ges et réflexions», qui se veut un recueil des meilleurs moments de la tournée «MA» qu'elle terminait aux FrancoFolies de Montréal cet été, juste avant la naissance de ses jumeaux mais après avoir reçu le prix de Lutte contre l'homophobie 2013. À 21h03, on enchaîne avec «Ariane Moffatt en concert au Trabendo de Paris». Accompagnée de quatre musiciens, elle offre un programme qui puise parmi les nouvelles chansons de «MA» comme «Too Late», «In your Body», «Hôtel Amour» et celles qui ont lancé sa carrière: «Je veux tout», «Montréal» et «Point de mire». À 22h53, «Pour un soir seulement», elle forme un duo avec la rousse et douce Katie Moore.

Pour terminer, à 23h25, on retrouve Ariane dans «Les Voix humaines» lors de son odyssée dans le monde des travailleuses du sexe. Sensible au quotidien exigeant de ces femmes, elle leur offre une composition qui parle d'elles et les projette hors de l'ombre.

L'indispensable potinage

Potiner, c'est d'abord et avant tout communiquer, et on apprend que la société n'existerait pas sans ce matériau de base. Alors, lorsqu'on nous défendait le «commérage», on mettait un frein à notre évolution. D'ailleurs, Facebook, Twitter et autres lignes de communication ne servent-ils pas, en bonne partie, à véhiculer nos états d'âme, commentaires et opinions positifs et négatifs?

Alors, le documentaire «Le Potinage: un mal ou un bien?» nous conforte dans ce besoin irrépressible que nous avons d'échanger des réflexions sur les uns et les autres. Les spécialistes de la communication disent même que c'est essentiel à notre évolution en ce sens que parler de la vie des autres nous aide à diriger la nôtre: on apprend des bons coups ou des erreurs de nos congénères. Et qu'on se le dise: le potinage n'est pas uniquement l'affaire des femmes, même si les hommes ne l'admettent pas, ils potinent eux aussi.

Les Britanniques étant reconnus comme les plus grands adeptes du potinage bénéficient d'un réseau sans fil dans leur métro de Londres, c'est dire l'importance de toujours rester en contact. Ah oui, les spécialistes disent également que les personnes qui ne se prêtent pas au potinage sont tenues à l'écart des clans. À Canal Vie, le lundi 4 novembre, 20h.

Le tueur invisible

Il y a les armes de destruction massive et il y a les virus pour tuer à coup sûr. Et le virus peut se propager à la grandeur de la planète dans un temps record, en silence, sans que rien n'y paraisse vraiment, du moins, le temps de l'incubation. À «L'empire des virus», les jeudis 7 et 14 novembre, 21h, à Explora, on apprend que le virus de la grippe H1N1 serait une mutation de la grippe espagnole qui a fait 50 millions de morts en 1918. On voit également à quelle vitesse voyagent les virus compte tenu de tous les vols qui sillonnent les cieux de tous les continents.

Ce dimanche, 21h, à Canal D, on fait l'éloge du «Whippet, une tradition», le biscuit créé en 1927 par Théophile Viau, fait de guimauve et de pur chocolat. La «gâterie» a connu un succès immédiat qui n'a fait que grandir à travers les décennies. Au Québec, il se vend 7720 boîtes de ces biscuits par jour et le documentaire ramène à l'avant-scène des travailleurs qui y ont consacré une grande partie de leur vie car ce milieu où on fabriquait du bonheur rendait littéralement les artisans heureux.

Pour sa 12e saison à Télé-Québec et histoire d'apprécier les multiples types de cuisine ethno-montréalaise, Josée di Stasio propose une tournée touristique de la métropole en commençant par la Petite Italie, le vendredi, 8 novembre, 20h. Les semaines suivantes, on passera par le Vieux Montréal (15 novembre) pour se rendre dans Hochelaga-Maisonneuve (22 novembre), ce qui n'exclut aucunement la réalisation de recettes concoctées par l'auteure du nouveau «Carnet rouge», recueil de mets choisis de même que de trucs, astuces et conseils pour mieux maîtriser l'art de recevoir.

À RADIO-CANADA: Ce dimanche, vers 22h39, Patrice Roy proclamera à «Élections municipales, la soirée» qui, des douze candidats qui briguent les suffrages, sera le maire ou la mairesse de Montréal. Aux « Enfants de la télé», le mercredi 6 novembre, 20h, Véronique Cloutier et Antoine Bertrand reçoivent le trio Sylvie Boucher, Renée-Claude Brazeau et Jean-Pierre Coallier desquels on peut s'attendre à tout.

À TVA: Au «Banquier», Céline Dion joue pour sa fondation qui vient en aide aux enfants malades ou défavorisés. Elle profite également de son passage pour présenter un extrait de son album «Water and a Flame», ce dimanche, 19h30.

À TÉLÉ-QUÉBEC: L'alcool, bien qu'il puisse être une source de plaisir, possède en revanche un dossier assez dévastateur dès qu'on en abuse. À «30 secondes pour changer le monde», le documentaire présente les multiples facettes du mal pernicieux qu'il peut engendrer. Faut-il tout perdre avant de réagir? Le lundi 4 novembre, 21h. Parmi les sujets abordés à «Une pilule, une petite granule», on rappelle que peu de femmes ayant subi l'ablation totale ou partielle d'un ou deux seins pouvant avoir recours à la reconstruction — qui n'affecte aucunement les pronostics, les récidives ou les métastases — en font la demande, le jeudi 7 novembre, 20h.

À ARTV: On dit de «Mutantès» qu'il a été le spectacle le plus coûteux des FrancoFolies de 2008. Ce dimanche, 19h, on voit comment, «Dans la tête de Pierre Lapointe», la création prend forme et superpose musique, théâtre, danse et arts visuel.

À TV5: Au «Grand Show» de Patrick Bruel, on retrouve M. Pokora, Carla Bruni, Michel Sardou, Stromae, Nicolas Peyrac, Florent Pagny et plusieurs autres dans un spectacle de deux heures trente animé par Michel Drucker, ce samedi, 20h.

À CINÉPOP: Aux cinéphiles, on propose «La Vérité», réalisé par Henri-Georges Clouzot en 1960, un drame dans lequel Brigitte Bardot interprète le rôle d'une jeune fille accusée d'avoir assassiné son amant lorsque celui-ci allait en épouser une autre, ce dimanche, 21h.

PLUS:pc