NOUVELLES

Refusés à la garderie IKEA, car l'anglais les gêne

28/10/2013 10:05 EDT | Actualisé 28/12/2013 05:12 EST

Des Franco-Albertains déplorent ne pas pouvoir confier leurs enfants à la garderie du géant de l'ameublement IKEA à cause de leur langue.

Une mère, Renelle Roy, explique qu'elle parle français à la maison parce qu'elle sait qu'en Alberta, sa petite Charlize a bien des occasions d'apprendre et de parler anglais. Toutefois, quand est venu le temps de déposer Charlize à la garderie du magasin IKEA, les choses se sont compliquées.

« Ils ont questionné les enfants. Ma petite Charlize est devenue gênée. D'habitude, elle n'est pas gênée, mais quand ça vient à parler en anglais ou répondre en anglais, elle est gênée alors elle n'a pas trop répondu et ils ne l'ont pas laissée entrer », relate la mère.

Le personnel d'IKEA a expliqué, dit-elle, que pour des raisons de sécurité, les enfants doivent pouvoir répondre à des questions en anglais. Renelle Roy pense que le personnel du magasin devrait être plus flexible.

« Premièrement, on laisse le numéro de cellulaire du parent, alors s'il y a vraiment de quoi, ils peuvent nous appeler », soutient-elle. « S'il y a une urgence, il y a des gestes qui sont vraiment universels. Tous les jeunes de 4 ans connaissent "no, come here". »

Patricia Auger-Lachance signale que la même histoire est arrivée à sa fille, il y a deux ans. « Ma fille voulait pas répondre, elle était trop gênée », indique-t-elle. Elle ajoute s'être plainte à plusieurs niveaux de l'entreprise, sans résultat.

Personne chez IKEA n'était disponible pour répondre aux questions de Radio-Canada.

D'après un reportage de Sylvain Bascaron

PLUS:rc