POLITIQUE

Jim Flaherty veut l'abolition du Sénat: il y voit une «distraction»

28/10/2013 01:37 EDT | Actualisé 28/12/2013 05:12 EST
CP

Le ministre canadien des Finances croit qu'il faut abolir le Sénat une fois pour toutes afin de se concentrer sur les vrais enjeux.

Jim Flaherty a fait ce commentaire lundi à Ottawa, après une rencontre avec des économistes du secteur privé. Il a estimé que les turbulences vécues actuellement à la Chambre haute nuisent à la poursuite de l'agenda économique du gouvernement conservateur.

« Je ne parle pas du Sénat, parce que je veux vivre une vie longue et heureuse », a-t-il ironisé après avoir été interrogé sur son opinion au sujet de la possible suspension de trois sénateurs. «Honnêtement, je ne m'y intéresse pas [au Sénat], mais il constitue une distraction de nos objectifs économiques. »

« Je crois que nous sommes à l'époque où un pouvoir législatif non-élu est un anachronisme», a ajouté le ministre des Finances.

Jim Flaherty a également dit aux journalistes qu le gouvernement devrait atteindre l'équilibre budgétaire d'ici l'année financière 2015-2016, soit dans les délais prévus.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les controverses du Sénat