NOUVELLES

Commotions: les jeunes athlètes devraient attendre avant de retourner en classe

28/10/2013 11:28 EDT | Actualisé 28/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Les jeunes athlètes qui ont subi une commotion cérébrale devraient attendre non seulement avant de reprendre le jeu, mais aussi avant de retourner en classe, prévient un nouveau rapport clinique de l'American Academy of Pediatrics (AAP).

L'auteur de ce rapport, le docteur Mark Halstead, prévient que les étudiants peuvent sembler parfaitement normaux après une commotion cérébrale et qu'il peut donc être difficile d'évaluer correctement les ajustements académiques dont ils ont besoin.

Il ajoute toutefois qu'on sait que les jeunes qui ont subi une commotion cérébrale peuvent éprouver des difficultés à apprendre de nouvelles notions et à se souvenir de ce qu'ils ont appris. Un retour précipité en classe pourrait même aggraver les symptômes.

Des recherches ont déjà démontré que les symptômes d'une commotion cérébrale s'estompent après trois semaines, mais l'AAP indique qu'il est impossible d'établir des règles générales s'appliquant à toutes les victimes. Une approche individualisée impliquant divers intervenants sera nécessaire, de manière à augmenter les activités physiques, sociales et mentales du jeune au fur et à mesure que les symptômes commenceront à disparaître.

Dans un autre document publié en 2010, l'AAP recommandait un repos physique et cognitif pour les jeunes athlètes jusqu'à ce que les symptômes soient disparus, aussi bien au repos qu'en action. Enseignants et autres dirigeants scolaires devraient collaborer avec les jeunes pour modifier leur charge de travail et éviter d'exacerber les symptômes.

Le nouveau rapport a été dévoilé lors d'une conférence de l'AAP à Orlando, en Floride.

PLUS:pc