NOUVELLES

Le Japon met en garde la Chine et déploie ses avions de combat

27/10/2013 08:00 EDT | Actualisé 27/12/2013 05:12 EST

Le Japon a déployé des avions de combat pendant 48 heures en réponse aux vols de quatre appareils militaires chinois au-dessus des eaux internationales autour de l'archipel d'Okinawa, proche d'îlots revendiqués par Tokyo et Pékin.

Les relations entre Pékin et Tokyo se sont détériorées depuis le début de l'année en partie à cause du contentieux territorial concernant cet archipel, administré par le Japon sous le nom de Senkaku, mais revendiqué par Pékin sous celui de Diaoyu.

La veille, le premier ministre japonais Shinzo Abe avait mis en garde Pékin contre un changement, par la force, de l'équilibre des pouvoirs dans la région.

Tensions croissantes

Le premier ministre japonais a clairement indiqué son intention, par le passé, de jouer un rôle plus affirmé en matière de paix et de sécurité en Asie, pratiquant ce qu'il appelle un « pacifisme actif ».

L'environnement géopolitique est de plus en plus difficile pour le Japon, estime Shinzo Abe, qui cite notamment le développement d'armes de destruction massive et de missiles balistiques par la Corée du Nord en plus des « provocations » contre sa souveraineté.

L'une des premières décisions de Shinzo Abe, une fois au pouvoir, a d'ailleurs été d'augmenter le budget de la défense - une première depuis 11 ans.

Tokyo a prévu d'organiser en novembre d'importantes manœuvres aéronavales pour renforcer sa capacité à défendre ses îles, et probablement pour montrer à ses voisins chinois sa force.

PLUS:rc