NOUVELLES

Fernandez-Castano obtient une victoire cruciale au Masters BMW de Shanghai

27/10/2013 11:13 EDT | Actualisé 27/12/2013 05:12 EST

SHANGHAI - Gonzalo Fernandez-Castano a calé son coup d'approche pour un oiselet au 17e trou, en route vers une étonnante victoire au Masters BMW, dimanche.

La performance de l'Espagnol de 33 ans a frôlé la perfection à Lake Malaren, du moins tant que ça comptait. Cet oiselet lui a procuré une avance de trois coups sur le 18e tertre de départ, et Fernandez-Castano a eu besoin de chacun d'entre eux. Sa balle a abouti dans deux fosses de sable et il a dû caler un coup roulé de deux pieds pour un double-boguey, avant de remettre une carte finale de 68 (moins-4) suffisante pour lui procurer une victoire par un coup.

Peu importe. Cette septième victoire en carrière fut l'une des plus importantes pour Fernandez-Castano.

Il s'est donc qualifié pour le tournoi des Champions HSBC la semaine prochaine à Shanghai, et il peut prétendre au titre dans la «Course vers Dubaï», puisqu'il occupe désormais le quatrième rang des boursiers du circuit européen. Il s'est également hissé parmi les 50 meilleurs golfeurs au monde, ce qui signifie qu'il pourra participer à une saison complète sur le circuit de la PGA pour la première fois de sa carrière.

Fernandez-Castano a complété le tournoi avec un score cumulatif de 277 (moins-11), un coup devant Francesco Molinari (64) et Thongchai Jaidee (66).

Luke Guthrie, un Américain de 23 ans qui effectuait son premier voyage en Asie, a perdu les commandes du tournoi pour la première fois depuis jeudi lorsqu'il a raté un court coup roulé pour la normale au premier trou, et il n'a jamais retrouvé son aplomb. Guthrie a réussi son premier oiselet au 13e trou, et il a joué 71 pour terminer en quatrième place, deux coups derrière.

Le champion en titre Peter Hanson était à moins-10 en ronde finale, mais un boguey au 18e vert l'a contraint de jouer 63 — la meilleure ronde du tournoi.

Le parcours conçu par Jack Nicklaus est plutôt court, et comme il n'y avait pratiquement pas de vent, les golfeurs ont obtenu une belle opportunité de remettre de très bons pointages. Ils en ont tous profité, sauf les deux derniers groupes, mettant la table pour une fin de tournoi enlevante alors qu'environ une dizaine de golfeurs pouvaient aspirer au titre.

PLUS:pc