NOUVELLES

Conflit israélo-palestinien: 26 détenus palestiniens devraient être libérés

27/10/2013 06:28 EDT | Actualisé 27/12/2013 05:12 EST

JÉRUSALEM - Le gouvernement israélien a consenti dimanche à libérer 26 prisonniers palestiniens de longue date dans le cadre d'une entente conclue par les États-Unis pour relancer les négociations de paix au Moyen-Orient.

Le premier ministre d'Israël, Benyamin Netanyahou, a toutefois indiqué qu'il prévoyait approuver la construction de nouvelles colonies pour tenter d'apaiser les tenants de la ligne dure qui s'objectent à la libération des détenus.

Le sort de ces prisonniers palestiniens déclenche les passions de part et d'autre de la frontière. Plusieurs de ces détenus ont été condamnés pour leur implication dans la mort d'Israéliens.

La plupart des Palestiniens perçoivent ces détenus comme des héros malgré leur passé, arguant qu'ils ont fait des sacrifices personnels pour faire avancer la cause de l'indépendance palestinienne. Or, la vaste majorité des Israéliens les considèrent plutôt comme des terroristes pour avoir ciblé des citoyens.

Au total, 104 prisonniers devraient être libérés en quatre phases sur une période de neuf mois.

Les autorités israéliennes n'ont pas tardé à faire une autre annonce, indiquant qu'elles soumettraient bientôt de nouveaux plans de construction pour les colonies juives en Cisjordanie. Cette annonce laisse croire qu'Israël et l'Autorité palestinienne ont accepté, en août, de reprendre les négociations après cinq ans d'impasse grâce à cet échange de libération de prisonniers contre de nouvelles colonies.

Les Palestiniens estiment que les colonies empiètent sur le territoire qu'ils revendiquent pour leur futur État, dont les frontières seraient celles qui prévalaient avant la guerre de 1967, soit la Cisjordanie et Jérusalem-Est. Le gouvernement israélien a entre-temps autorisé la construction de dizaines de colonies, qui comptent désormais 550 000 colons juifs.

Les autorités israéliennes ont précisé que tous les prisonniers relâchés dimanche avaient purgé plus de 19 ans d'emprisonnement et que leur crime avait eu lieu avant le début des négociations de paix de 1993. Le gouvernement a indiqué dans un communiqué que 21 prisonniers seraient renvoyés en Cisjordanie, tandis que cinq autre rejoindraient la bande de Gaza.

La libération des prisonniers aura lieu au moins 48 heures après la publication de leur identité pour permettre aux familles israéliennes endeuillées de faire appel devant les tribunaux, ce qui arrive rarement dans ce genre de cas.

PLUS:pc