NOUVELLES

Les Sharks ont les dents trop longues pour le CH, qui s'incline 2-0

26/10/2013 09:49 EDT | Actualisé 26/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Michel Therrien a dit plus tôt cette semaine que les Sharks de San Jose représentaient le plus grand défi du Canadien de Montréal jusqu'ici cette saison. Il ne se sera pas trompé et le Tricolore a complété samedi soir la «trifecta» des clubs montréalais: après les défaites des Alouettes et de l'Impact, le CH s'est incliné 2-0 devant le club californien, qui a joué un match sans bavure sur la route pour signer sa neuvième victoire en 11 rencontres.

«On était nez à nez avec eux, a tout de même fait remarquer l'entraîneur-chef du Canadien. J'ai quand même aimé notre effort. C'est une équipe rapide, très solide sur la rondelle et qui donne peu de chances de marquer. Nous en avons eu quelques-unes en deuxième période, où on aurait pu avoir la chance d'égaliser ce match, mais on n'a pas été en mesure de le faire.

«On a joué un peu de malchance sur le deuxième but, mais on n'était pas si loin que ça.»

Ce deuxième but dont Therrien a parlé, c'est le deuxième du match et le sixième de la saison de Logan Couture, marqué à 4:09 de la troisième. Alors que Patrick Marleau tentait de pousser la rondelle dans le fond de la zone du Tricolore, elle a fait un drôle de bond sur la baie vitrée et s'est retrouvée devant le filet du Canadien, que Carey Price avait abandonné pour aller jouer le disque derrière son filet. Malgré les efforts de Raphaël Diaz, il n'a pu empêcher Couture de doubler l'avance des siens.

Couture avait permis aux Sharks (9-1-1) de faire 1-0 en deuxième, lors du troisième avantage numérique consécutif dont ont bénéficié les Sharks au cours des 25 premières minutes de jeu. L'attaquant a profité de la chute de Diaz pour se faufiler près du filet de Price, qu'il a déjoué en faisant habilement dévier la passe de Joe Thornton derrière le gardien du Tricolore (6-5-0), qui ne pouvait rien sur le jeu.

Price n'a d'ailleurs rien à se reprocher au cours de cette rencontre, lui qui a été le meilleur des siens, effectuant 35 arrêts. À l'autre bout de la patinoire, Antti Niemi a stoppé les 22 tirs que les joueurs du Canadien (6-5-0) ont dirigé vers lui pour inscrire son deuxième jeu blanc de la saison et son 25e en carrière.

«Ils ont bien joué, a analysé le gardien du Canadien, qui ne s'en faisait pas outre mesure pour le deuxième but de Couture. Il n'y a pas beaucoup de façons d'expliquer cette défaite. On ne peut pas blâmer le manque d'effort.»

Quelques minutes après avoir ouvert la marque, Couture a bien failli doubler l'avance des siens quand son puissant tir sur réception s'est retrouvé sur le poteau à la droite de Price, battu sur un déplacement transversal. Price bénéficiera de nouveau de l'aide de ses poteaux en toute fin de rencontre, sur un tir de la pointe de Matt Irwin.

Le Canadien a de son côté profité de son premier jeu de puissance en fin de deuxième, quand Brad Stuart a donné de la bande à Travis Moen. En fait, la meilleure chance des locaux de s'inscrire à la marque est survenue quand il attaquait à six contre cinq, avant que la rondelle ne soit contrôlée par les Sharks. Après avoir dévié, la rondelle s'est retrouvée sur le bâton de David Desharnais, qui n'avait qu'à pousser dans un filet désert. N'eût été du très beau jeu de Marc-Édouard Vlasic, Desharnais aurait pu inscrire son premier filet de la saison et le Canadien aurait créé l'égalité.

«Les chances sont là. C'est plate, mais il faut continuer. Quand les chances sont là, c'est bon signe», a indiqué le centre du Tricolore, qui n'a inscrit qu'un point jusqu'ici cette saison. Utilisé pendant un peu plus de 12 minutes, il apprécie la confiance que lui témoigne toujours son entraîneur, même s'il n'est plus utilisé en attaque massive depuis quelques rencontres.

«C'est certain que c'est bon pour le moral, mais il faut que je continue d'obtenir des chances pour mériter ce temps de glace aussi.»

Avant que la deuxième ne se termine, Price devra de nouveau tirer son épingle du jeu. Fraîchement sorti du banc de punition, Stuart s'est amené sur l'aile gauche pour décocher un tir précis, que le gardien du Canadien a stoppé in extremis de la mitaine.

Mouvement de personnel

Le Canadien, déjà durement touché par les blessures, a terminé le match avec un attaquant en moins. Moen a été touché au visage à mi-chemin en troisième par une rondelle que tentait de dégager Stuart devant son filet. Comble de malchance, quand l'arbitre a sifflé l'arrêt du jeu afin de lui venir en aide, il a mis fin à la séquence la plus menaçante du CH dans cette période.

Therrien a indiqué après la rencontre que Moen ne souffrait que d'une blessure superficielle et qu'il devrait être de la rencontre de lundi, face aux Rangers de New York.

Signe que Moen n'est pas durement touché, l'équipe a également annoncé en fin de soirée les renvois à Hamilton de Patrick Holland et du défenseur Nathan Beaulieu, qui a connu un match difficile.

«Je le trouvais sur les talons un peu, a indiqué Therrien. Je trouvais qu'il n'avait pas une bonne exécution avec la rondelle. Quand tu joues sur les talons, c'est là que tu peux te mettre dans le pétrin. Ça fait partie de son apprentissage.»

Avant la rencontre, le Tricolore avait également cédé le défenseur Greg Pateryn à son club-école, ce qui signifie donc que Douglas Murray devrait affronter les Rangers.

PLUS:pc