NOUVELLES

Le Sénat doit mettre fin à la culture du « tout m'est dû », selon Carignan

26/10/2013 03:33 EDT | Actualisé 25/12/2013 05:12 EST

Le leader du gouvernement au Sénat veut instaurer davantage d'imputabilité chez les membres de la Chambre haute. Claude Carignan a fait cette affirmation lors d'une entrevue à l'émission les Coulisses du pouvoir qui sera diffusée dimanche.

M. Carignan croit qu'il est grand temps de moderniser cette institution vieille de 150 ans et de changer la culture qui y règne.

Claude Carignan s'est retrouvé à l'avant-plan du long débat sur les motions de suspension des sénateurs Mike Duffy, Pamela Wallin et Patrick Brazeau. Ils se sont tour à tour défendus cette semaine en écorchant au passage le premier ministre, Stephen Harper, et certains de leurs collègues. Le sénateur Brazeau a d'ailleurs révélé vendredi que M. Carignan lui avait offert une entente secrète pour alléger sa sanction, ce que nie le leader du gouvernement au Sénat. Il affirme plutôt avoir informé le sénateur des recours qui s'offrent à lui.

« Comme sénateur, il peut aussi proposer des amendements même s'il est visé par la motion. Donc, il aurait pu dire : ''je propose d'être suspendu pendant six mois et je m'excuse auprès des Canadiens pour le tort que j'ai causé'' », soutient-il.

Patrick Brazeau, tout comme Mike Duffy et Pamela Wallin, pourrait tous être suspendu sans salaire durant deux ans pour avoir effectué des dépenses jugées inappropriées si les motions déposées par Claude Carignan sont adoptées sans amendement. Le caucus conservateur se rencontrera lundi avant la reprise du débat pour évaluer s'il y a eu de modifier leur sanction. Le vote pourrait avoir lieu mardi ou mercredi.

L'émission Les Coulisses du pourvoir sera diffusée dimanche à 11h sur les ondes d'Ici Radio-Canada Télé. 

PLUS:rc