NOUVELLES

Dollorama clarifie sa politique aux vétérans souhaitant y vendre des coquelicots

26/10/2013 03:41 EDT | Actualisé 26/12/2013 05:12 EST

KAMLOOPS, C.-B. - Après qu'une de ses succursales, en Colombie-Britannique, eut soulevé l'ire d'anciens combattants en refusant de vendre des coquelicots à l'approche du Jour du souvenir, la chaîne Dollorama affirme que les vétérans sont les bienvenus à vendre eux-mêmes leurs épinglettes dans ses magasins.

Dollorama a clarifié sa position après que les vétérans de Kamloops se sont plaints que la succursale de la ville ainsi que le magasin Dollar Tree eurent refusé de vendre des coquelicots pour la légion.

La légion a par la suite déclaré que Dollar Tree avait changé sa décision.

Dans un communiqué, Dollorama soutient n'avoir aucun problème avec le fait que les vétérans vendent des coquelicots à l'entrée de ses magasins, mais que les politiques de l'entreprise ne permettent pas de laisser des boîtes de dons sans surveillance aux caisses.

La société ne veut pas que ses employés soient responsables de l'argent dans les boîtes, une politique qui s'applique à tout type de collecte de dons.

PLUS:pc