Transport en commun : une pétition de 6531 noms déposée à l'hôtel de ville de Québec

Publication: Mis à jour:
BUS RTC
PC

Quatre jours après avoir mis au défi son adversaire de nommer 25 personnes qui « rêvent de prendre l'autobus à Québec », le maire sortant Régis Labeaume pourra consulter une pétition de 6531 noms de gens en faveur du transport en commun, qui a été déposée à l'hôtel de ville vendredi.

La pétition est l'initiative d'un étudiant du cégep, Jérôme Côté-Allard, qui a pris au mot Régis Labeaume à la suite du débat de lundi. Le maire sortant avait dit qu'il « ne connaissait pas 100 personnes à Québec qui rêvent demain matin de prendre l'autobus » et l'avait défier d'en trouver 25. « On vous enverra des listes! Vous allez être étonné », avait répliqué David Lemelin.

Grâce à la démarche de l'étudiant, le chef de Démocratie Québec a pu tenir parole. « Les 25 noms, sur la première page, on peut les voir. Les 100 premiers, ça prend quelques pages et on les a. Il y a là-dedans un message fort, très intéressant et très inspirant. On ne rêvait pas en couleur en parlant de l'importance pour les gens de Québec d'avoir un transport collectif efficace », a commenté David Lemelin, en réaction au grand nombre de signatures récoltées en quelques jours.

« Les gens veulent un transport en commun encore plus confortable, convivial, efficace. Et on va faire pression pour ça. On y croit et on a l'appui de plusieurs milliers de personnes et ce n'est qu'un début », a-t-il ajouté.

Questionné sur la validité des signatures recueillies en ligne, Jérôme Côté-Allard a précisé qu'il avait dû enlever quelques noms farfelus, mais, en somme, l'exercice est valable, selon lui. « On a au-dessus de 5500 adresses IP différentes, ce qui veut dire qu'il y a au moins 5500 personnes différentes qui ont signé. Et il peut y avoir plus d'une personne qui signe sur un ordinateur », a précisé l'étudiant.

Démocratie Québec s'est engagé à augmenter le budget du Réseau de transport de la Capitale de 5 % par année pour les quatre prochaines années et d'autant les investissements en infrastructures pour le transport en commun.

Le Réseau de transport de la Capitale a obtenu en 2013, sous l'administration Labeaume, une augmentation de son financement de 6,4 % et le budget projeté pour la prochaine année prévoit une hausse de 5,1 %.

La pétition est toujours accessible en ligne. Démocratie Québec aimerait pouvoir déposer d'autres signatures d'ici le 3 novembre.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

10 choses que vous ne savez pas sur Québec
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Transport en commun: frictions entre Québec et le gouvernement ...

Plus de 6 500 noms pour un transport en commun plus efficace

Transport en commun: le rêve partagé de milliers de citoyens