NOUVELLES

Le mystère règne au sujet du leader du Front Al-Nosra Abou Mohammed Al-Joulani

25/10/2013 05:33 EDT | Actualisé 25/12/2013 05:12 EST

BEYROUTH - La télévision publique syrienne a annoncé, vendredi, la mort de l'influent leader du Front Al-Nosra, une organisation terroriste affiliée à Al-Qaida, une nouvelle qui pourrait constituer un important revers pour les rebelles qui tentent de renverser le président Bachar el-Assad.

Abou Mohammed Al-Joulani aurait été tué dans la province de Latakia. L'Observatoire syrien pour les droits de l'homme, un groupe militant basé en Grande-Bretagne qui surveille de près les affrontements en Syrie, a affirmé que, selon les dirigeants du Front avec qui il avait communiqué, le chef était toujours en vie.

D'autres sources au sein du Front Al-Nosra n'ont pu confirmer ou infirmer la rumeur, disant qu'il n'était pas possible pour le moment de rejoindre Al-Joulani, a révélé l'Observatoire dans un communiqué. Un commandant rebelle se trouvant dans une banlieue de Damas contacté par l'Associated Press a pour sa part révélé que, selon les renseignements fournis par d'autres combattants, le leader était vivant et se portait bien.

La chaîne télévisée nationale n'a pas fourni de détails sur la mort présumée d'Abou Mohammed Al-Joulani. Cette nouvelle ne faisait pas partie des manchettes de son bulletin du soir. Plus tard vendredi, elle a retiré la nouvelle de son site internet, sans donner d'explications.

Le Front Al-Nosra figure sur la liste des organisations terroristes du département d'État américain. Il a revendiqué bon nombre d'attentats-suicides contre le gouvernement syrien et s'est affirmé comme l'un des adversaires les plus redoutables du régime El-Assad sur le terrain.

La disparition d'Al-Joulani serait un coup dur pour les rebelles, dont les troupes fragmentées ne disposent pas d'armes aussi puissantes que celles des forces gouvernementales.

PLUS:pc