NOUVELLES

Le Canadien Pospisil accède aux demi-finales au tournoi en salle de Bâle

25/10/2013 02:22 EDT | Actualisé 25/12/2013 05:12 EST

BALE, Suisse - Le Canadien Vasek Pospisil a fait fi de la douleur après s'être réveillé avec des raideurs à la nuque et il s'est surpris lui-même en défaisant Ivan Dodig 7-6 (11), 6-4 pour accéder aux demi-finales du tournoi en salle de Bâle.

Pospisil, classé 40e au monde, a admis qu'il était étonné d'avoir complété ce difficile match en une heure et 45 minutes car il était incapable de bouger le cou le matin à son réveil.

«Je me suis réveillé à 7h00 et j'étais bien, mais je me suis rendormi et j'ai dormi dans une mauvaise position pendant 90 minutes de 8h à 9h30, a expliqué Pospisil, qui fera face au vainqueur du match entre Roger Federer et Grigor Dimitrov en demi-finale, samedi. Je ne pouvais pas bouger mon cou à gauche.

«Honnêtement, je ne savais pas si je serais capable de jouer, a déclaré l'étoile montante du tennis canadien qui a obtenu son billet pour sa troisième demi-finale de l'ATP en carrière (Bogata, Montréal et Bâle) cette saison. J'ai eu beaucoup de traitements et pris des analgésiques.

«Ça m'ennuie encore à chaque coup, en particulier au service et au coup droit. Mais le soigneur m'a dit que je ne pouvais pas aggraver mon mal, j'ai donc donné tout ce que j'avais.

«Je suis néanmoins très surpris de m'en être si bien tiré. C'est étonnant.»

Pospisil a eu besoin de presque une heure pour enlever le premier set contre le Croate Dodig.

Le bris d'égalité a placé les deux joueurs sur les nerfs. Pospisil a sauvé trois balles de set et il l'a finalement emporté lui-même à sa quatrième balle de manche.

Au deuxième set, Pospisil a réussi le bris à 3-2 pour perdre cet avantage au jeu suivant. Mais le Canadien a refait le bris pour s'emparer de l'avance 5-4. Il a scellé la victoire au jeu suivant à sa deuxième balle de match lorsque Dodig a expedié son retour dans le filet.

«C'était vraiment difficile de se concentrer, a reconnu Pospisil. C'est très exigeant de jouer dans cet état. Mais je suis vraiment ravi de la tournure des événements.»

Pospisil espère améliorer son classement suffisamment ce week-end et la semaine prochaine à Paris lors du dernier tournoi de la saison pour se hisser parmi les 32 meilleurs joueurs au monde, ce qui lui garantirait d'être tête de série aux Internationaux d'Australie.

Il a précisé que le soigneur lui a dit que sa condition est une affaire de deux ou trois jours, la première journée étant la pire. Il n'entrevoit aucun problème physique lorsqu'il tentera d'obtenir le droit de disputer sa première finale d'un tournoi de l'ATP ce week-end.

Mais il aura la difficile tâche d'affronter le favori local Roger Federer, qui s'est débarrassé du Bulgare Grigor Dimitrov 6-3, 7-6 (2).

Federer a démontré le genre de forme qui lui a souvent fait défaut cette saison lorsqu'il a sauvé trois balles de set d'affilée alors qu'il tirait de l'arrière 5-3 au deuxième set.

Le Suisse, troisième tête de série, n'a jamais été menacé au bris d'égalité contre Dimitrov, qui a remporté son premier titre en carrière la semaine dernière à Stockholm.

L'Argentin Juan Martin Del Potro, première tête de série, a pour sa part eu recourt à son puissant service pour éliminer le Français Paul-Henri Mathieu 6-4, 6-4.

L'Argentin Juan Martin Del Potro, première tête de série, a eu recourt à son puissant service pour éliminer le Français Paul-Henri Mathieu 6-4, 6-4.

Del Potro a totalisé 11 as et il n'a jamais concédé une balle de bris contre Mathieu, 101e joueur mondial.

En demi-finales samedi, del Potro sera confronté au spécialiste de double Édouard Roger-Vasselin, qui a vaincu l'Allemand Daniel Brands 6-3, 4-6, 6-3.

PLUS:pc