Huffpost Canada Quebec qc

L'abbé Raymond Gravel atteint d'un grave cancer

Publication: Mis à jour:
RAYMOND GRAVEL
Radio-Canada

L'abbé Raymond Gravel, connu pour ses positions progressistes notamment sur les homosexuels et la place des femmes dans l'Église, est atteint d'un cancer du poumon de stade quatre, avec métastases aux os. 

« J'ai fumé durant 49 ans. C'est sûr que je ne me suis pas aidé. » L'abbé Gravel vient de terminer une sixième session de chimiothérapie et continue de se battre, malgré le pronostic pessimiste du médecin qui l'a diagnostiqué le 28 août dernier. « Il m'a dit: "si vous vous faites soigner, c'est trois mois, sinon c'est six mois" . C'est le plafond qui te tombe dessus », a-t-il confié à l'émission Après tout c'est vendredi, à ICI Radio-Canada Télé. Malgré tout, il s'accroche à l'espoir.

Raymond Gravel affirme qu'après avoir accompagné de nombreuses personnes mourantes, il ne craint pas la mort. C'est plutôt la souffrance qui l'effraie.

Il ajoute comprendre ceux qui réclament de l'aide pour mourir lorsque la souffrance devient trop forte et impossible à soulager. « Je n'en suis pas là, mais ça pourrait m'arriver », glisse-t-il.

Le combat contre le cancer, il le poursuit. En entendant, il se réjouit d'en avoir gagné un, celui-là contre la droite religieuse, qui lui en a fait baver durant des années en l'accusant d'avoir renié sa religion, d'être un « prêtre gai » pour avoir défendu le mariage homosexuel, ou encore un « assassin d'enfants » en raison de sa position pour l'avortement. « On a reconnu qu'on avait fait de la diffamation à mon endroit et ça m'a soulagé », dit-il.

Selon lui, c'est aussi cette droite religieuse qui l'a obligé à abandonner la politique en faisant pression auprès du Vatican.

L'abbé Gravel a mis de côté la soutane entre 2006 et 2008 pour être député fédéral de la circonscription de Repentigny, sous la bannière du Bloc québécois. Il avait obtenu le feu vert du Vatican et avait pu garder son statut de prêtre, sans toutefois pouvoir célébrer les messes et les sacrements.

Curé de la paroisse de Saint-Anne-des-Plaines, Raymond Gravel a régulièrement exposé des points de vue allant à l'encontre des doctrines du Vatican. Il s'est notamment prononcé en faveur de l'ordination des femmes et des hommes mariés, de même que des personnes homosexuelles.

Il a aussi été attaqué par des organismes opposés à l'avortement après avoir affiché son soutien envers le docteur Henry Morgentaler lorsque celui-ci a reçu l'Ordre du Canada, en 2008.

En plein débat sur la Charte des valeurs québécoises, l'abbé Gravel se prononce contre l'interdiction des signes religieux dans la fonction publique. « Si on enlève tous les symboles religieux, c'est comme si on interdisait aux gens de manifester leur foi. Manifester sa foi ne veut pas dire qu'on n'assure pas la neutralité de l'État. Moi je porte ma croix et je n'impose pas ma religion à personne. » Pour lui, la neutralité de l'État existera quand des musulmans, des catholiques, des juifs et des athées, pour ne nommer que ceux-là, riront et travailleront ensemble, dit-il. 

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Les stars atteintes du cancer de la prostate
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

L'abbé Raymond Gravel atteint d'un grave cancer