NOUVELLES

Tragédie au Bangladesh: Loblaw dédommage les victimes et leur famille

24/10/2013 08:59 EDT | Actualisé 24/12/2013 05:12 EST
AP

Environ six mois après l'effondrement d'un immeuble d'ateliers textiles au Bangladesh qui a fait 1100 morts, Loblaw confirme qu'il versera des compensations aux proches et aux victimes, qui fabriquaient notamment les vêtements pour sa marque Joe Fresh.

Le géant canadien de l'alimentation et du détail leur offrira du soutien à long terme à partir de janvier et versera immédiatement l'équivalent de trois mois de salaire aux travailleurs de New Wave Style, son fournisseur. Loblaw incite les autres entreprises qui avaient des fournisseurs dans l'édifice Rana Plaza, situé à Savar, en banlieue de la capitale Dacca, à l'imiter et à verser rapidement une aide aux travailleurs touchés.

Dans les jours qui ont suivi la tragédie, Loblaw avait confirmé son intention d'aider les victimes sans toutefois préciser la teneur de ce soutien. Quatre employés de l'entreprise canadienne avaient été dépêchés au Bangladesh pour déterminer les moyens à mettre en place. Loblaw précise avoir déjà versé 1 million de dollars à l'organisme Save the Children Bangladesh et au Centre for Rehabilitation of the Paralysed.

Le 24 avril, l'immeuble de huit étages, qui comprenait plusieurs ateliers de vêtements, s'est effondré au lendemain de consignes d'évacuation ignorées après l'apparition de fissures. Plus de 1100 personnes ont perdu la vie dans le drame, qui a mis en lumière les pénibles et, dans certains cas, dangereuses conditions de travail d'employés du secteur textile. De grandes entreprises dont les vêtements y étaient fabriqués ont été interpellées, dont Walmart, The Children's Place, Benetton, Mango et Loblaw.

Depuis, les employés du secteur textile réclament des augmentations de salaire. Le mois dernier, des manifestations se sont multipliées dans le pays. Le secteur textile envisage d'ailleurs de relever le salaire minimum de 50 % à 80 % dans ce secteur en demandant aux entreprises clientes de payer davantage. Les travailleurs veulent une hausse de 150 % de leur salaire, à 106 $ par mois

INOLTRE SU HUFFPOST

GRAPHIC WARNING Bangladesh Factory Collapses