NOUVELLES

Quatre jours de violence font sept morts dans le nord du Liban

24/10/2013 01:54 EDT | Actualisé 24/12/2013 05:12 EST

BEYROUTH - Des affrontements entre des bandes rivales libanaises dans la ville de Tripoli, dans le nord du pays, ont fait au moins sept morts depuis que la violence a éclaté plus tôt cette semaine, ont indiqué jeudi des responsables.

Au moins 50 personnes ont aussi été blessées depuis que les plus récents combats ont débuté, il y a quatre jours, dans la deuxième ville en importance du pays.

Les affrontements mettent en présence des hommes armés issus de deux des quartiers les plus pauvres de la ville. Un quartier est majoritairement chiite, comme le sont les rebelles syriens, tandis que l'autre est surtout alaouite, la branche de l'Islam à laquelle appartient le président syrien Bachar el-Assad.

Les quartiers sont en guerre depuis des décennies, mais les violences ont redoublé d'intensité quand la guerre civile syrienne a éclaté.

La tension a augmenté d'un cran le 14 octobre, quand un procureur militaire libanais a déposé des accusations contre sept hommes, dont au moins un est issu du quartier alaouite, en lien avec un double attentat à la bombe perpétré contre des mosquées sunnites en août et qui avait fait 47 morts.

PLUS:pc