NOUVELLES

Mise en demeure contre l'Université Laval et un syndicat

24/10/2013 06:55 EDT | Actualisé 24/12/2013 05:12 EST

Un étudiant de l'Université Laval met en demeure le Syndicat des employés de soutien et la direction de l'établissement pour que cessent les moyens de pression des syndiqués.

Miguael Bergeron, qui étudie au certificat en administration, soutient que les étudiants sont dérangés en classe par des membres du syndicat des employés de soutien. « Il y a des personnes du syndicat qui entrent dans les cours, elles font du bruit avec des casseroles, avec des slogans, des sifflets qui font du bruit dans les corridors aussi », dit-il.

L'étudiant soutient avoir entendu le syndicat dire que les professeurs ne devraient pas donner leurs cours à 10 h et 15 h parce qu'il entendait les perturber.

M. Bergeron croit que ce sont les étudiants qui font les frais de ce conflit de travail pendant la période d'examens. « Les étudiants sont carrément, encore une fois, pris en otage par un groupe qui veut mousser ses propres intérêts dans sa négociation face à l'Université », affirme-t-il.

Miguael Bergeron est associé à la Fondation 1625 qui parraine trois recours devant les tribunaux : la cause de Jean-François Morasse contre Gabriel Nadeau-Dubois, un recours collectif contre les universités et cégeps pour les dommages causés lors du printemps érable et la contestation de la loi sur les accréditations des associations étudiantes.

PLUS:rc