NOUVELLES

Mandat de grève historique pour les cols blancs de Québec

24/10/2013 06:19 EDT | Actualisé 24/12/2013 05:12 EST
Radio-Canada

Les fonctionnaires municipaux de la Ville de Québec ont voté à 88 % en faveur d'un mandat de grève, mercredi soir, lors de leur assemblée générale. Ils pourront se prévaloir de ce droit de grève à tout moment.

Plus de 900 cols blancs se sont présentés au centre Wilbrod-Bherer pour la tenue du vote. Quelque 2000 membres du Syndicat des employés municipaux de la Ville de Québec pouvaient se prononcer.

C'est la première fois que les fonctionnaires municipaux sont prêts à faire la grève sur leurs conditions de travail.

Pour le président du Syndicat des fonctionnaires municipaux, Jean Gagnon, le message de ses membres à l'endroit de Régis Labeaume ne peut pas être plus clair. Ils en ont assez des propos du maire sortant sur leurs conditions de travail.

« Aujourd'hui il se fait dire par 900 personnes qui ont assisté à une assemblée générale : ton projet on ne veut rien savoir ! », a résumé Jean Gagnon.

« Nous autres on a un mandat. Il veut une loi spéciale, il veut ça et ça. Et bien nous autres maintenant, on a un droit de grève et on va l'exercer s'il le faut. S'il le faut, on va s'en servir », a répété Jean Gagnon.

Les syndiqués ont aussi renouvelé leur confiance à l'endroit du président de leur syndicat qui a été ovationné au terme de l'assemblée.

Les cols bleus de la Ville de Québec détiennent aussi un mandat de grève qu'ils peuvent exercer au moment jugé opportun.

INOLTRE SU HUFFPOST

Régis Labeaume en 10 faits saillants