NOUVELLES

Libye: Saif al-Islam et 30 autres sont renvoyés devant la Cour criminelle

24/10/2013 11:51 EDT | Actualisé 24/12/2013 05:12 EST

TRIPOLI, Libye - Un tribunal libyen a renvoyé jeudi le fils de l'ancien dictateur Mouammar Kadhafi et plus de 30 autres personnes devant un tribunal supérieur, où ils devront notamment répondre d'accusations de meurtre et de trahison en lien avec des événements survenus pendant le soulèvement de 2011.

Le procureur Al-Seddik al-Sur a ajouté que le tribunal a aussi décidé de nommer des avocats pour représenter Saif al-Islam Kadhafi et l'ancien chef des renseignements du régime, Abdullah el-Senoussi. La date du procès devant la Cour criminelle n'a pas été annoncée.

Al-Senoussi et le dernier premier ministre de Mouammar Kadhafi, Baghdadi Ali al-Mahmoudi, ont assisté à l'audience. Saif al-Islam, qui est détenu par les miliciens qui l'ont capturé alors qu'il tentait de fuir vers le Niger en 2011, n'était pas présent.

Par ailleurs, un colonel de l'armée de l'air libyenne a été abattu par des inconnus devant chez lui jeudi, dans la ville de Benghazi. Les soldats de la base à laquelle était rattaché le colonel Adel Khalil al-Tawahi s'étaient ralliés à l'insurrection en 2011.

Les motifs de l'assassinat du colonel al-Tawahi n'étaient pas immédiatement connus.

PLUS:pc