NOUVELLES

Les demandes hebdomadaires d'assurance-emploi ont reculé aux États-Unis

24/10/2013 12:08 EDT | Actualisé 24/12/2013 05:12 EST

WASHINGTON - Le nombre d'Américains ayant demandé des prestations d'assurance-emploi a reculé de 12 000 la semaine dernière pour atteindre le niveau désaisonnalisé de 350 000, mais ces données étaient artificiellement élevées pour une troisième semaine consécutive en raison de problèmes techniques en Californie.

La moyenne des quatre dernières semaines, une statistique moins volatile, a bondi de près de 11 000 demandes pour atteindre 348 250, a indiqué jeudi le département américain du Travail.

Les demandes hebdomadaires ont été gonflées lors des trois dernières semaines parce que la Californie doit procéder à un énorme rattrapage dans le traitement des demandes après avoir dû interrompre ses activités pendant une mise à niveau informatique.

La fermeture partielle du gouvernement américain pendant 16 jours au début octobre a aussi fait grimper le nombre d'applications puisque qu'un certain nombre de sous-traitants du gouvernement ont dû effectuer des mises à pied temporaires.

Selon un porte-parole du gouvernement, le retard en Californie a eu un effet sur les données de la semaine dernière mais l'impact de la fermeture du gouvernement semble déjà s'estomper.

Le nombre de demandes de prestations a reculé ces deux dernières semaines, ce qui permet de croire que la Californie progresse dans son rattrapage. En août, avant l'apparition des distorsions dans les données, le nombre de demandes avait renoué avec ses niveaux d'avant la récession, ce qui indique que les entreprises effectuaient très peu de mises à pied.

Les reculs dans le nombre de demandes de prestations sont habituellement suivis d'une reprise dans l'embauche. Mais ces derniers mois, l'embauche a plutôt ralenti.

L'économie n'a généré que 148 000 nouveaux emplois en septembre, a indiqué le gouvernement plus tôt cette semaine, alors que ce nombre était de 193 000 en août.

La création d'emploi a ralenti depuis le début de l'année. Le nombre de nouveaux emplois atteignait en moyenne 207 000 de janvier à mars, mais a reculé à 182 000 d'avril à juin. Pour les mois de juillet à septembre, la création d'emploi moyenne a retraité davantage à 143 000.

PLUS:pc