NOUVELLES

La saison des ouragans 2013 est moins pire que qui avait été prévu

24/10/2013 06:29 EDT | Actualisé 24/12/2013 05:12 EST

HALIFAX - La saison des ouragans 2013 n'a pas été aussi dévastatrice que ce qu'anticipaient les prévisions alarmistes.

Alors qu'il reste un peu plus d'un mois à la saison des ouragans dans l'Atlantique Nord, il est maintenant clair que les prévisions américaines à long terme, publiées au printemps et qui annonçaient un haut niveau d'activité de tempêtes, ne se sont pas réalisées.

En mai dernier, les spécialistes américains prévoyaient des températures océaniques anormalement chaudes pouvant produire entre sept et 11 ouragans.

Ils estimaient que de trois à six de ces ouragans seraient majeurs, devant être accompagnés de vents de plus de 178 kilomètres à l'heure.

Or, jusqu'à présent cette année, il y a eu seulement deux ouragans, Ingrid et Humberto, au début de septembre, qui constituaient des tempêtes relativement faibles.

Ingrid, toutefois, a déversé de fortes pluies dans certaines régions du Mexique, où les inondations et les glissements de terrain ont fait des dizaines de morts.

En tout, 12 tempêtes ont été recensées, dont la tempête tropicale Lorenzo, qui devrait faiblir en se déplaçant vers l'est sur l'Atlantique.

On compte généralement une douzaine de tempêtes dans une saison moyenne qui s'étend du 1er juin au 30 novembre.

Mais le nombre d'ouragans et d'ouragans majeurs est bien inférieur à cette moyenne.

Chris Fogarty,du Centre canadien de prévisions des ouragans (CCPO), a admis que les prévisions du printemps étaient à ce point éloignées de la réalité que les météorologues américains devraient envisager d'émettre des prévisions saisonnières sans chiffres précis.

PLUS:pc