NOUVELLES

De faibles revenus publicitaires font augmenter les pertes de Postmedia

24/10/2013 02:55 EDT | Actualisé 24/12/2013 05:12 EST

TORONTO - La faiblesse des revenus publicitaires de l'imprimé a pesé lourd sur les résultats de Postmedia au quatrième trimestre et l'entreprise ne s'attend pas à voir des améliorations au cours de la prochaine année.

Le propriétaire de plusieurs journaux distribués dans les grands centres, dont le National Post, le Vancouver Sun, le Ottawa Citizen et la Gazette de Montréal, a indiqué jeudi que sa perte des activités poursuivies s'était chiffrée à 35,8 millions $ au quatrième trimestre, ou 89 cents par action.

Celle-ci avait été de 28,4 millions $, ou 70 cents par action, à la même période un an plus tôt.

Postmedia (TSX:PNC.B) a précisé que ses revenus avaient glissé de 190,1 millions $ à 169,3 millions $.

Une bonne partie de cette baisse est attribuable à une chute des revenus liés aux publicités imprimées, qui ont diminué de 16,2 pour cent au cours du trimestre clos le 31 août.

La publicité imprimée nationale a diminué de 20,3 pour cent, tandis que la publicité locale a reculé de 14 pour cent. En outre, les revenus des annonces classées ont cédé 16,7 pour cent et ceux des encarts publicitaires, 7,3 pour cent.

«Nous nous attendons à ce que le marché de la publicité imprimée demeure difficile et nous croyons que les tendances actuelles se poursuivront au cours de l'exercice financier 2014», a déclaré la compagnie.

Les revenus trimestriels tirés de la vente de journaux ont reculé de 3,6 pour cent.

Postmedia a réduit ses coûts dans le cadre d'un programme de trois ans visant à transformer l'entreprise. Pour l'exercice qui s'est terminé, l'entreprise dit avoir diminué ses coûts d'exploitation d'environ 12 pour cent, ou 82 millions $.

L'action de Postmedia a avancé jeudi de 5 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 2,30 $.

PLUS:pc