NOUVELLES

Affaire «Maria»: une gitane est accusée en Bulgarie

24/10/2013 12:56 EDT | Actualisé 24/12/2013 05:12 EST

SOFIA, Bulgarie - Des procureurs bulgares ont déposé jeudi des accusations préliminaires contre une gitane qui pourrait être la mère biologique de la mystérieuse fillette blonde retrouvée en Grèce et surnommée «Maria».

Des tests génétiques seront effectués pour déterminer si la femme de 35 ans est bel et bien la mère de Maria.

Sasha Ruseva a admis à la télévision bulgare qu'elle avait été questionnée en lien avec cette affaire. Elle s'est dite prête à reprendre la fillette si elle en est la mère, mais elle a nié avoir accepté de l'argent en échange de l'enfant.

Maria a été retrouvée par la police grecque dans un campement de gitans à l'occasion d'une perquisition. L'affaire a défrayé la manchette à travers le monde quand il a été déterminé que la fillette n'était pas l'enfant du couple avec qui elle vivait. L'enquête a apparemment mené les policiers jusqu'à Mme Ruseva, dans la ville de Nikolaevo.

La femme a expliqué qu'elle a donné naissance à une fille au moment où elle travaillait en Grèce il y a plusieurs années. Elle aurait ensuite confié son bébé à un couple de gitans parce qu'elle était incapable de s'en occuper. Elle aurait eu l'intention d'aller la récupérer, mais en aurait été empêchée par la naissance d'autres enfants.

Mme Ruseva a le teint et les cheveux foncés. Mais lors de son apparition à la télévision, elle tenait dans ses bras une fillette blonde qui ressemble de près à Maria.

Un représentant du ministère bulgare de l'Intérieur, Svetlozar Lavarov, a reconnu que son ministère collabore avec la police grecque.

M. Lazarov a révélé que lors de son interrogatoire jeudi, Mme Ruseva a déclaré avoir reconnu le couple gitan avec qui vivait Maria, affirmant qu'il s'agit des gens à qui elle a confié son bébé en Grèce.

La femme fait l'objet d'accusations préliminaires pour avoir vendu un enfant à l'extérieur du pays.

PLUS:pc