NOUVELLES

Une manoeuvre militaire aurait provoqué le pire feu de forêt en Australie

23/10/2013 02:12 EDT | Actualisé 23/12/2013 05:12 EST

SYDNEY - Une manoeuvre militaire a donné naissance au pire de la centaine de feux de forêt qui ravagent l'État le plus peuplé d'Australie depuis une semaine, ont révélé mercredi des enquêteurs.

Plus d'une centaine d'incendies ont fait une victime et détruit plus de 200 maisons en Nouvelle-Galles du Sud depuis jeudi.

Les enquêteurs ont déterminé que le feu gigantesque qui brûle près de la ville de Lithgow, à l'ouest de Sydney, a débuté le 16 octobre lorsque l'armée a procédé à des exercices impliquant des obus réels.

Cet incendie a détruit près de 500 kilomètres carrés de terrain et anéanti plusieurs maisons, mais on ne lui attribue pour l'instant aucune victime. Le feu a perdu un peu de son intensité, mercredi.

Le ministère australien de la Défense a refusé de commenter. Il avait précédemment confirmé que des manoeuvres impliquant des explosifs s'étaient déroulées le 16 octobre. Le ministère mène sa propre enquête concernant cet incendie.

La communauté de Blue Mountains a été touchée par plusieurs incendies depuis une semaine. Son maire, Mark Greenhill, n'a pas tardé a critiquer les militaires.

«J'aurais espéré que lors d'un jour comme celui-là — une journée chaude et sèche avec du vent — que l'armée australienne aurait compris que ce n'était pas une bonne journée (pour des manoeuvres)», a-t-il dit à la télévision australienne.

Le premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud, Barry O'Farrell, s'est toutefois rapidement porté à la défense de l'armée en rappelant que les soldats aident les pompiers à combattre les flammes depuis le début.

Plusieurs résidants qui avaient dû évacuer leurs résidences ont pu rentrer chez eux mercredi soir.

PLUS:pc