NOUVELLES

Un avocat de l'opposition est détenu puis secouru par des partisans en Haïti

23/10/2013 03:59 EDT | Actualisé 23/12/2013 05:12 EST

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Des partisans ont porté secours à une figure de l'opposition ayant mis de l'avant des accusations de corruption contre le gouvernement haïtien, alors qu'il attendait la tenue d'une audience, mercredi, après avoir été détenu par la police.

André Michel rencontrait un juge et un procureur lorsque des partisans ont investi le tribunal et l'ont écarté des forces policières et de la sécurité vers les bureaux du Barreau à proximité.

Peu après, les partisans, dont le député Arnel Belizaire, ont fait embarquer André Michel dans un véhicule utilitaire sport noir aux vitres teintées ayant une plaque d'immatriculation de fonctions officielles.

La police n'est pas autorisée à intercepter ce type de véhicule.

Un juge devait ordonner mercredi le transfert de l'avocat bien en vue dans les mouvements d'opposition vers un pénitencier d'État.

Alors que les procureurs n'ont pas annoncé pourquoi André Michel a été arrêté, Marie Yolene Gilles, du Réseau national de défense des droits humains, soutient que le rapport de police contre l'avocat montre qu'il a été initialement arrêté pour une infraction mineure au code de la route.

La détention de André Michel a incité le président du Sénat, Simon Dieuseul Desras, un détracteur du président Michel Martelly, à appeler à la tenue d'une séance législative d'urgence pour débattre de cette arrestation.

André Michel est l'un des rares avocats en Haïti à avoir pris en charge des causes critiques du gouvernement de Michel Martelly. Il est aussi un sympathisant de l'ancien président Jean-Bertrand Aristide, et a agi comme secrétaire général d'une coalition de partis politiques d'opposition appelée Groupe 77.

PLUS:pc