C'est un sujet qui nous touche tous, à commencer par les adeptes du yoga. Dans l'ascenseur avec son voisin, pendant le réveillon en famille à Noël, au restaurant avant un premier baiser, les pets sont partout.

Il existe pourtant des moyens de s'en sortir. Entrepreneurs de l'impossible et inventeurs en tout genre rivalisent d'imagination pour neutraliser ces relents de souffre, d'hydrogène ou encore de méthane, capables de ruiner une réputation. Alors comment lutter contre les pets? Tour d'horizon.

1. Les sous-vêtements anti-odeurs

sous vetements pets

Parce qu'il s'agit de l'initiative la plus récente, elle occupera la première place. Dites bonjour aux Shreddies, des sous-vêtements anti-odeurs de pets disponibles pour hommes et pour femmes. Grâce une couche de carbone ultra-filtrante, adieu les odeurs et bonjour l'air pur.

Le très médiatique médecin britannique Hilary Jones n'y va d'ailleurs pas par quatre chemins: il vaut mieux se laisser aller à ses flatulences que de les retenir. NB: existe aussi en version "incontinence" et "hipsters". Notons également des Japonais avaient déjà commercialisé des sous-vêtements du même genre l'année dernière. Prix: environ 40 dollars.

2. Le tampon anti-odeur, magique lui aussi

Il répond du doux nom de flatulence deodorizer , et il importe de le placer à l'intérieur de ses sous-vêtements. Même combat que les Shreddies. Ici, c'est une couche de charbon qui vous permettra de ne pas perdre la face.

Avantage: ce tampon ne se voit pas. Inconvénient: il faut porter des boxers sinon il tombe et ça pue. Tarif: 29,95 dollars.

tampon antiodeur

3. La gellule anti-pet, médicale cette fois-ci

gellules anti pet

C'est une entreprise brésilienne, Pholias, qui vient de lancer sur le marché ces gélules à l'huile d'ail capables selon elle de neutraliser l'odeur des pets.

"Cette huile d'ail est riche en substances anti-oxydantes et déodorantes et combat la dysbiose intestinale, un dysfonctionnement du colon, qui augmente les flatulences malodorantes", a déclaré mardi 22 octobre à l'AFP Joseth Gimenes, pharmacienne de l'entreprise.

Un risque d'empester de l'embouchure? Pas du tout! La pharmacienne s'en explique: "L'ail en gélule commence à être digéré dans l'estomac mais la plus grande partie est libérée dans l'intestin et ne remonte pas dans la bouche; donc aucun risque de mauvaise haleine".

Certains doutent de l'efficacité de ce produit. Sur Le Plus, le gastroentérologue Philippe Ducrotté (c'est son nom), affirme qu'il n'a rien vu dans la littérature médicale qui supporte cette thèse. "Nous ne disposons pas de données scientifiques assez robustes pour en valider l’intérêt." Prudence donc.

4. Inspirer ses flatulences

Ni faux ni vrai. Dans cette vidéo, un Japonais tente de fuir l'odeur de ses flatulences le plus rapidement possible. Agile, habile, il n'en demeure pas moins que la solution la plus efficace reste d'inspirer très fort. La preuve en image:


Comment échapper à son pet ? - Vidéos humour

5. Changer son alimentation

cooked vegetables

Cela reste le meilleur moyen d'influer sur ses flatulences. Le site américain Health Ambition recommande notamment d'éviter les sucres, les boissons gazeuses, l'amidon, la cigarette (parce qu'on risque d'avaler de l'air) et le chewing-gum.

Leur conseil? Le charbon. Si ça marche dans les slips, ça doit bien marcher dans l'estomac, non? Il semblerait que oui. Ces gélules ont le mérite d'éradiquer un certain nombre de toxines de notre système digestif or, vous l'aurez compris, les mauvaises odeurs sont souvent le résultat d'une mauvaise digestion.

Du côté du docteur Ducrotté, même son de... cloche: il préconise de "diminuer les fibres crues ou insolubles, comme le son, et de privilégier des légumes et fruits cuits, parce que la cuisson dénature les fibres et favorise la digestion. Mieux vaut également éviter certains aliments fermentescibles et connus pour être "gazogènes", comme l’artichaut ou les haricots blancs."

À VOIR AUSSI:

Loading Slideshow...
  • Privilégiez la roquette

    Parmi toutes les salades, la roquette est l'une des plus riche en nutriments, peut-être parce qu'il s'agit d'une des variétés de salade domestiquées les plus tardivement. Ses feuilles sont riche en glucosinolates, utiles pour lutter contre le cancer. Elles sont également mieux dotées en antioxydants que la majorité des salades.

  • Adoptez les oignons verts

    Les oignons verts ou petits oignons sont 5 fois plus riches en nutriments que les oignons normaux. L'astuce: préparer et manger sa partie verte, plus nutritive que le bulbe, plus goûteux. Il est donc possible de les manger dans leur intégrité.

  • Le réflexe persil

    En plus de relever vos plats, le persil est riche en nutriments essentiels tels que fer et vitamine K, mais surtout en antioxydants.

  • Optimiser les propriétés de l'ail

    Pour maximiser les bienfaits de l'ail, découpez-le, pressez-le, ou tailladez-le, et laissez le reposer 10 minutes avant de le cuisiner.

  • Couper sa salade

    Jo Robinson recommande de couper sa salade romaine ou iceberg la veille pour le lendemain, afin de multiplier par 4 sa quantité d'antioxydants.

  • Cuire ses carottes

    D'après Jo Robinson, les carottes sont les plus nutritives lorsqu'elles sont cuites. Leur niveau de falcarinol, un pesticide naturel aux vertus anticancéreuses, est alors plus élevé de 25%

  • Manger les fanes des betteraves

    Elles sont plus nutritives que les betteraves elles mêmes.

  • Choisissez du maïs bien jaune

    Plus le maïs est jaune, plus il est riche en bêta-carotène.

  • Chérir les tomates cerises

    Small is beautiful. En matière de tomates, plus c'est petit meilleur c'est pour la santé, explique Jo Robinson. Les tomates les plus rouges seraient d'ailleurs plus riches en antioxydants que les tomates jaunes, vertes ou dorées. D'après la journaliste, sauces tomates et concentrés de tomates en conserve sont particulièrement riches en nutriments essentiels.

  • Préserver les vertus du broccoli

    Un brocoli conservé sous film plastique conservera 125% d'antioxydants en plus qu'un brocoli gardé à l'air libre ou dans un emballage en papier.

  • Les artichauts? En pots!

    Ils sont aussi bons frais que conservés en conserve ou dans des pots en verre.

  • Framboisez

    À poids égal, les framboises contiennent plus de fibres que la majorité des céréales.

  • La patate chaude

    Selon Jo Robinson, cuire ses pommes de terre la veille de leur consommation permettrait de réduire leur glycémie.

  • Mangez des pissenlits

    Les pissenlits sauvages qui poussent dans votre jardin sont une source très riche de nutriments essentiels. À titre d'exemple, Jo Robinson explique que cette plante en contient 5 fois plus que les épinards pourtant considérés comme des super-aliments.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.