NOUVELLES

Le Mont-Sainte-Anne s'équipe d'une nouvelle remontée mécanique (PHOTOS)

23/10/2013 09:13 EDT | Actualisé 23/12/2013 05:12 EST
Courtoisie

Seule montagne québécoise à revendiquer une toute nouvelle remontée mécanique en 2013, le Mont-Sainte-Anne, situé près de Québec, mise comme jamais sur la clientèle sélective de niveau avancé et expert en investissant 5 millions de dollars, juste à temps pour les premières neiges.

Bonne nouvelle pour les amateurs de pentes escarpées et de sous-bois nécessitant des habilités techniques, ils pourront dorénavant parcourir le secteur ouest – le plus abrupte de la montagne – avec aisance grâce à la toute nouvelle remontée mécanique débrayable pouvant transporter jusqu’à 1 800 skieurs et planchistes à l’heure, toujours quatre à la fois.

«Toute une amélioration», s’exclame Charles Bégin, un jeune planchiste local qui apprécie particulièrement la piste S et la Super S, de même que le Domaine de la Forêt-Noire qui regroupe un éventail de pistes qui étaient, jusqu’à maintenant, desservies par une chaise triple non débrayable datant du début des années 80. Cette remontée était particulièrement difficile à utiliser par les débutants parce qu'elle était trop rapide et brusque au moment de s’asseoir.

«Il s’agit d’un investissement majeur pour le Mont-Sainte-Anne qui diminuera le temps d’attente de moitié dans un secteur de la montagne qui sera développé davantage avec l’arrivée de cette remontée mécanique installée sur un dénivelé de 526 mètres» affirme Lisa-Marie Lacasse, chef de service des communications au Mont-Sainte-Anne, une montagne ouverte officiellement à la glisse depuis 1966.

Au total, une dizaine d’ouvriers s’affairent, depuis juillet, à l’assemblage des 17 tours de la remontée de 1,8 km de marque autrichienne Dopplemayr, une référence mondiale dans le domaine du transport par câble qui possède une usine à Saint-Jérôme près de Montréal. Même que 80 % des pièces nécessaires à l’assemblage ont été fabriquées à cette usine qui compte une centaine d’employés. Enfin, une trentaine d’heures de vol par hélicoptère ont été nécessaires pour le coulage du ciment des pylônes et le transport de ceux-ci. La saison de ski du Mont-Sainte-Anne devrait débuter à la fin de novembre, comme le veut la tradition.

INOLTRE SU HUFFPOST

Remontée mécanique Mont-Sainte-Anne