NOUVELLES

Laraque croit qu'il pourrait revenir au jeu mais pas pour le CH

23/10/2013 12:37 EDT | Actualisé 23/12/2013 05:12 EST

Georges Laraque estime qu'il serait un choix logique pour venir prêter main-forte au Canadien de Montréal en l'absence des robustes attaquants George Parros et Brandon Prust, tous deux blessés.

Bien qu'il se dise même tout à fait capable de s'acquitter de la tâche, n'étant pas blessé, il croit toutefois qu'il ne pourrait pas reprendre de telles fonctions à Montréal en raison des distractions que cela causerait et parce que de trop nombreux dénigreurs monteraient aux barricades.

Georges Laraque souligne qu'il pourrait facilement s'intégrer à l'équipe sous la direction de Michel Therrien, rappelant qu'il a joué sous les ordres de l'entraîneur-chef du Canadien lorsque celui-ci dirigeait les Penguins de Pittsburgh et qu'ils entretenaient alors une excellente relation.

Il dit croire qu'il pourrait aider l'équipe, qui n'a plus personne pour faire respecter ses joueurs sur la patinoire puisqu'il est toujours aussi imposant, qu'il est en forme et qu'il connaît bien le boulot pour l'avoir fait durant 13 ans.

Il affirme que plusieurs personnes de son entourage lui en ont parlé et avoue qu'il serait effectivement tenté de chausser les patins si on lui lançait un appel, mais n'importe où ailleurs qu'à Montréal où il se dit convaincu que son embauche serait aussitôt dénoncée.

L'ancien porte-couleurs du Canadien a tenu ces propos mercredi à Montréal alors qu'il présentait le candidat qui le remplacera sous la bannière du Parti vert pour l'élection complémentaire dans la circonscription de Bourassa. Georges Laraque s'est retiré de la course la semaine dernière afin de défendre sa réputation après avoir été accusé de fraude par un ancien partenaire d'affaires.

Son remplaçant, l'ingénieur Danny Polifroni, a été candidat pour le Parti vert dans Bourassa en 2011. Il s'est interposé dans la conversation pour dire que, de toute façon, le Parti avait besoin de Georges Laraque pour faire campagne en vue de l'élection complémentaire.

PLUS:rc