NOUVELLES

La Bourse de Toronto a terminé la séance de mercredi sans guère de changement

23/10/2013 05:19 EDT | Actualisé 23/12/2013 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé sans guère de changement par rapport à la veille, mercredi, à la suite de la publication de solides résultats par les deux principaux transporteurs ferroviaires canadiens, mais aussi de moins bonnes nouvelles en provenance du secteur financier chinois.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a reculé de 4,66 points, à 13 243,40 points, mettant ainsi fin à une séquence de six séances de hausse. Le parquet torontois a notamment souffert du recul des secteurs liés aux ressources naturelles.

Cependant, le TSX a trouvé un certain appui dans les titres du Canadien National (TSX:CNR) et du Canadien Pacifique (TSX:CP), les transporteurs ayant tous deux dépassé les attentes au plus récent trimestre. Les deux titres ont touché à de nouveaux sommets pour les 52 dernières semaines.

Le dollar canadien a perdu 0,89 cent US et clôturé à 96,44 cents US, après que la Banque du Canada eut indiqué que la croissance économique serait plus faible que prévu.

Les indices boursiers américains ont aussi terminé la journée en baisse, alors que les investisseurs ont pris connaissance des résultats financiers positifs de Boeing tout en étant déçus par ceux de Caterpillar.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a perdu 54,33 points et clôturé à 15 413,33 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq chutait de 22,49 points, à 3907,07 points, et que l'indice élargi S&P 500 reculait de 8,29 points, à 1746,38 points.

À Toronto, le secteur industriel a affiché la plus forte croissance grâce au CN et au CP. Le Canadien National a dévoilé, mardi après la fermeture des marchés, un bénéfice en hausse de 6,1 pour cent et une amélioration de son ratio d'exploitation. Son action a gagné 4,84 $, ou 4,4 pour cent, et terminé la journée à 114,59 $.

Puis, mercredi, le Canadien Pacifique a fait état d'un bénéfice record et du plus faible ratio d'exploitation de son histoire pour son troisième trimestre. Son titre a clôturé en hausse de plus de 10 pour cent, ou 13,79 $, à 148,53 $.

Les prix des produits de base ont fortement chuté, alors que les investisseurs spéculaient quant à la possibilité que la Banque populaire de Chine resserre sa politique monétaire.

Le TSX a ainsi été tiré vers le bas par le secteur des métaux de base, entre autres, lequel a cédé 2,7 pour cent. Le cours du cuivre a perdu 7 cents US à 3,27 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a perdu 31 cents à 29,41 $, tandis que celle de HudBay Minerals (TSX:HBM) a rendu 31 cents à 8,57 $.

Le secteur aurifère a retraité d'environ 2,33 pour cent, le prix du lingot d'or s'étant déprécié de 8,60 $ US à 1334 $ US l'once à New York. Le titre de Goldcorp (TSX:G) a effacé 42 cents à 26,57 $, tandis que celui de Barrick Gold (TSX:ABX) a perdu 35 cents à 20,12 $.

Le secteur de l'énergie a reculé d'environ un pour cent Le cours du baril de pétrole brut léger pour livraison en décembre s'est établi à 96,86 $ US, en baisse de 1,44 $ US, à la Bourse des matières premières de New York, touchant ainsi son plus faible niveau depuis la fin juin. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a échappé 87 cents à 36,64 $.

PLUS:pc