NOUVELLES

Investissements Hexagone sans les Accurso pour séduire l'AMF

23/10/2013 02:23 EDT | Actualisé 23/12/2013 05:12 EST
Radio-Canada

Deux fils de Tony Accurso, James et Marco, vendent leur participation dans Investissements Hexagone, dans le but d'accroître les chances de cette entreprise d'obtenir les autorisations de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Ils demeureront toutefois à l'emploi du Groupe Hexagone, filiale à part entière d'Investissements Hexagone. Le conseil d'administration d'Investissements Hexagone a dit avoir autorisé, mardi, le rachat des actions de Marco Accurso et James Accurso.

Selon la compagnie, Marco Accurso et James Accurso « ont convenu » de vendre leur participation et de renoncer à leur statut d'actionnaire dans le but de « maximiser les chances » de la société et de ses filiales d'obtenir les autorisations de l'AMF.

Le communiqué indique que les deux fils de Tony Accurso ont expliqué qu'ils ne voulaient pas que « leur situation familiale » représente un obstacle à la délivrance des autorisations dont le Groupe Hexagone et Gastier ont besoin pour réaliser des contrats publics au Québec et « pour préserver l'expertise et les emplois ».

L'entrepreneur en construction Tony Accurso a plaidé non coupable, fin septembre au palais de justice de Laval, dans un important dossier de fraudes alléguées contre le fisc québécois. Il fait l'objet de 928 chefs d'accusation déposés en juin par Revenu Québec. L'enquête pro forma a été fixée au 17 décembre, en Cour supérieure du Québec.

Aucune des sociétés citées dans les actes d'accusation ne figure parmi les actifs achetés, en avril dernier, par Investissements Hexagone. L'entreprise Investissements Hexagone s'est portée acquéreur de Louisbourg SBC, Gastier, Géodex, Ciments Lavallée et Houle H2O, qui faisaient partie de l'empire Accurso. L'entreprise avait été fondée par six actionnaires, parmi lesquels se trouvent les deux fils de Tony Accurso.

Le président et chef de la direction d'Investissements Hexagone, Joël Gauthier, s'est dit heureux mardi « de pouvoir continuer à compter sur leurs compétences dans la réalisation de grands chantiers de construction ».

Par ailleurs, la compagnie évoque des raisons indépendantes du processus d'autorisation de l'AMF pour expliquer un autre départ, celui d'Adrien Vigneault.

Au terme de cette restructuration, Investissements Hexagone compte trois actionnaires égaux, à savoir Joël Gauthier, Benoît Bégin et Sylvain Gadoury. Investissements Hexagone dit compter 2500 employés.

La Presse Canadienne

INOLTRE SU HUFFPOST

La commission Charbonneau en bref