NOUVELLES

Berlusconi subira un procès pour corruption à Naples, dit un avocat

23/10/2013 04:48 EDT | Actualisé 23/12/2013 05:12 EST

ROME - L'ancien chef de gouvernement italien Silvio Berlusconi doit subir un procès pour avoir supposément payer un sénateur d'un parti rival pour l'attirer dans ses rangs, une défection qui avait contribué à la défaite de l'administration de Romano Prodi en 2008, a affirmé mercredi un avocat de la défense.

La juge Amelia Primavera a ordonné le début du procès pour corruption, le 11 février prochain, à Naples. Un avocat pour le co-accusé Valter Lavitola, un ancien éditeur d'un journal politique, a confirmé les informations sur l'ordonnance circulant dans les médias. Un appel au tribunal à Naples n'avait pas été retourné mercredi.

MM. Berlusconi et Lavitola sont accusés de corruption pour le versement allégué d'un pot-de-vin à l'ancien sénateur Sergio De Gregorio pour qu'il transige de la formation rivale de centre-gauche à celle de centre-droit de Berlusconi.

M. Lavitola a été décrit par les procureurs comme un intermédiaire dans le stratagème allégué de corruption. Son avocat, Guido Iaccarino, a dit à la chaîne Sky TG24 TV à Naples que la juge avait décidé qu'«un procès était nécessaire pour établir la vérité».

Dans une entente sur plaidoyer, Sergio De Gregorio a écopé de 20 mois de prison pour corruption, indiquent des médias italiens.

M. Berlusconi a nié toute forme de corruption dans cette affaire.

Les procureurs enquêtent sur les allégations selon lesquelles M. Berlusconi, magnat des médias milliardaire, a versé dans le secret 3 millions d'euros (environ 4,3 millions $ CAN) à Sergio De Gregorio pour l'attirer dans sa formation.

PLUS:pc